• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance santé

Lunettes cassées : bénéficiez-vous d'une bonne assurance ?

Publié par le , Mis à jour le 12/06/2013 à 17:03

Vous avez maladroitement cassé vos lunettes ? Si vous bénéficiez d’une mutuelle santé, pas d’inquiétude. Voici toutefois certains points à connaître sur le sujet.

Les conditions de remboursement des lunettes cassées

La prise en charge des montures ou verres cassés, par l’assurance santé relève notamment du fait que les lunettes vous appartiennent ou sont à votre enfant. S’il s’agit de celles de votre enfant âgé de moins de 16 ans, il vous faut obligatoirement vous procurer une nouvelle ordonnance auprès d’un ophtalmologue. Cependant, si la dernière ordonnance a été prescrite depuis moins d’un an, il vous est possible de bénéficier d’un remboursement.

Sur votre ordonnance, l’opticien auprès duquel vous choisirez votre nouvelle paire devra inscrire « lunettes cassées ». Si par ailleurs ce sont vos lunettes ou celles de votre enfant âgé de plus de 16 ans, il ne vous est pas indispensable de revenir chez votre ophtalmologue. Pour remplacer celles-ci, vous n’avez qu’à présenter une prescription médicale de moins de trois ans à votre opticien. Toutefois, si votre vue évolue, vos verres risquent de ne plus être adaptés.

Le prix de la prise en charge des lunettes cassées

La Caisse d’Assurance Maladie offre une prise en charge pour vos montures ou verres dans les conditions usuelles. Les lunettes correctrices jouissent d’un remboursement de 60% sur la  base des prix officiels, suivant l’âge du patient.

Ainsi, pour un enfant âgé de moins de 18 ans, la prise en charge des verres est calculée sur la base d’un tarif dépendant du degré de correction et variant de 12,04 euros à 66,62 euros le verre. Quant aux montures, leur remboursement est évalué à environ 30,49 euros.

Enfin, pour des lunettes appartenant à une personne de plus de 18 ans, le remboursement de la monture est réalisé sur la base d’un tarif qui s’élève à 2,84 euros et concernant les verres, les remboursements sont fixés en fonction du degré de correction, allant de 2,29 euros à 24,54 euros.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES