Médecine douce : comment se soigner sans se ruiner ?

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance santé > Médecine douce : comment se soigner sans se ruiner ?

Actualité de l'assurance

Assurance santéVoir toute son actualité

Médecine douce : comment se soigner sans se ruiner ?

|
Consultations : 1732
Commentaires : 0
Assurance santé : quelle prise en charge pour la médecine douce ?

La médecine douce connaît un succès grandissant dans l’Hexagone. Les raisons ne manquent pas : les divers « scandales » relatifs aux médicaments largement prescrits, le coût élevé des médicaments vendus en pharmacie,…etc. Mais, le problème, c’est que la Sécurité sociale ne prévoit pas de prise en charge particulière que pour la médecine douce. Pour faire face aux coûts et aux frais, il apparaît donc assez indispensable de posséder une bonne assurance santé adaptée à ce type de besoins spécifiques.

Médecine douce et assurance santé

L’acupuncture, l’ostéopathie, la chiropractie, l’homéopathie et la micro-kinésithérapie figurent parmi les techniques de médecine douce les plus courantes.

Comme elle est souvent pratiquée par des médecins non conventionnés, la médecine douce ou « médecine alternative » figure parmi les soins pour lesquels la Sécurité sociale n’effectue aucune prise en charge, sauf dans certains cas spéciaux. Mais, si c’est un médecin conventionné qui pratique la médecine douce, la Sécurité sociale propose tout de même une prise en charge à hauteur de 35 %.

En pratique, le remboursement d’une bonne assurance santé permet de financer les différents frais liés à la médecine douce, celui-ci intervenant alors sous forme de forfait ou sous forme de pourcentage de remboursement selon le contrat que vous choisissez.

Le contrat d’assurance santé

Tous les contrats d’assurance santé ne proposent pas les mêmes modalités de remboursement pour la médecine douce.

Si certaines couvertures santé peuvent prendre en charge toutes les techniques de médecine douce existantes, d’autres ne prévoient de remboursement que pour quelques-unes des spécialités pratiquées.

Concrètement, vous devez toujours vérifier les clauses de votre contrat pour être sûr de bénéficier d’un bon remboursement au titre de l’assurance santé souscrite.

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS