Mon espace santé : les réponses à toutes vos questions

Publié par Quentin Bas Lorant le 08/02/2022 à 13:11 , Mis à jour le 08/03/2022 à 00:00

La plateforme numérique « Mon espace santé » suscite bien des interrogations depuis son lancement, le 3 février. Présenté comme un « coffre-fort numérique », ce nouveau dispositif permettra aux patients de retrouver sur un même espace leurs documents médicaux. 

Dans les faits, il s’agit donc d’une sorte de carnet de santé numérique. Mais cette innovation a rencontré jusqu’ici un succès mitigé. Son ancêtre, le Dossier médical partagé (DMP), n’a été activé que par une dizaine de millions de Français depuis son déploiement en 2018. Désormais, sans opposition de la part des assurés, « Mon espace santé » sera créé automatiquement. Voici une série de questions/réponses pour vous aider à y voir plus clair. 

Quelles informations sont enregistrées dans « Mon espace santé » ?

Le ministre de la Santé a indiqué que pouvaient être stockées sur « Mon espace santé » :  « les radios, prises de sang et comptes-rendus d'hospitalisations […] vos antécédents, vos allergies, vos ordonnances ». Ces informations peuvent être déposées par le patient ou le professionnel de santé directement. 

« Mon espace santé » contiendra également un historique de vos consultations, des actes de santé remboursées, et du parcours vaccinal. 

Quels sont les autres services de « Mon espace santé » ?

En plus de la fonction de « carnet de santé numérique », l’espace santé offre d’autres applications : 

  • Un agenda pour enregistrer ses rendez-vous médicaux (comme sur « Doctolib »)
  • Une messagerie pour communiquer avec les professionnels de santé

Qui peut accéder à mon espace santé ?

Seul le patient et les professionnels de santé pourront accéder à l’espace santé. Pour cela, ils devront obtenir l’autorisation écrite ou orale du patient. 

Sont donc exclus de l’espace santé : les assurances santé, les mutuelles, les employeurs, etc.

Mon espace santé est-il obligatoire ?

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a indiqué, le jour du déploiement de l’espace santé, qu’il n’était destiné qu’à « celles et ceux qui souhaitent l’utiliser ». Selon les pouvoirs publics, il n’est donc pas obligatoire. Toutefois, « Mon espace santé » peut être créé automatiquement si vous ne vous opposez pas à sa création.

Comment activer mon espace santé ?

Un mail ou un courrier vous a peut-être déjà été envoyé par l’Assurance maladie. Si ce n’est pas le cas, il arrivera prochainement. Il contiendra un code qui vous permettra de vous identifier sur le site monespacesanté.fr

Comment refuser l’espace santé ?

Si vous souhaitez refuser la création de votre espace santé, il faudra également utiliser le code reçu par mail ou par courrier. Vous pouvez soit : 

  • Vous connecter sur le site à l’aide du code et vous opposer à sa création,
  • Appeler le 34 22 (service gratuit + prix de l’appel) pour demander la désactivation.

Ces deux démarches sont à effectuer dans les six semaines qui suivent la réception du mail ou courrier. Passé ce délai, vous pourrez encore supprimer votre espace santé, mais les informations déjà contenues dessus seront conservées dix ans.  

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance santé

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES