Mutuelle santé : un frein à la progression des dépenses d'assurance maladie

Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance santé > Mutuelle santé : un frein à la progression des dépenses d'assurance maladie

Actualité de l'assurance

Assurance santéVoir toute son actualité

Mutuelle santé : un frein à la progression des dépenses d'assurance maladie

|
Consultations : 1455
Commentaires : 0
Les dépenses d'assurance maladie freinées

Le gouvernement s'interroge sur la possibilité de limiter la progression des dépenses d'assurance maladie



Le ministre du Budget, Eric Woerth, s'est interrogé sur la possibilité de limiter à 2% la progression annuelle des dépenses d'assurance maladie, afin de réduire les déficits publics. "L'assurance maladie aujourd'hui, elle progresse (de) plus de 3% par an", a déclaré le ministre lors de l'émission le Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI. "Peut-être faut-il aller plus loin. Il faut qu'on en parle en tous cas, il faut qu'on échange et il faut qu'on se mette d'accord. Peut-être doit-on aller à 2%", a poursuivi M. Woerth, en évoquant la conférence sur les déficits publics prévue jeudi à l'Elysée. Cette conférence doit réunir "tous ceux qui dépensent et reçoivent de l'argent public : gouvernement, collectivités locales, systèmes sociaux, régimes de sécurité sociale notamment", a-t-il expliqué.

Nicolas Sarkozy avait déjà évoqué ce sujet lors de ces voeux au monde de la santé



Le 12 janvier à Perpignan, lors de ses voeux au monde de la santé, le président Nicolas Sarkozy avait indiqué que la conférence sur les déficits publics évoquerait "la méthode" nécessaire pour "rééquilibrer les comptes de l'assurance maladie". "Rien ne peut expliquer que nous financions les dépenses de santé par de la dette. Les malades d'aujourd'hui ne peuvent pas faire financer leurs soins par les actifs de demain", avait estimé le chef de l'Etat.
"Emprunter pour financer de l'investissement qui soutiendra l'économie dans laquelle travailleront nos enfants, c'est légitime. Emprunter pour financer les dépenses de maladie d'aujourd'hui, ça ne l'est pas", avait-il insisté.
"L'assurance maladie a été mise à rude épreuve par la crise économique (...) nous devons donc être vigilants sur nos dépenses: l'objectif national de dépenses d'assurance maladie a été fixé à 3%, ambitieux, en 2010. Nous devons également poursuivre les efforts de rénovation de notre système de santé engagés avec la loi +Hôpital+", avait-il ajouté.


Source : AFP


Autres articles du site sur un thème similaire :

- Mutuelle santé : environ 200 médicaments déremboursés par la sécu
- Mutuelle santé : financement de l'assurance maladie 2010

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS