Mutuelles : Marisol Touraine opposée à l'utilisation des données

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance santé > Mutuelles : Marisol Touraine opposée à l'utilisation des données

Actualité de l'assurance

Assurance santéVoir toute son actualité

Mutuelles : Marisol Touraine opposée à l'utilisation des données

|
Consultations : 1845
Commentaires : 0
Simulation gratuite d'assurance santé : Economisez sur votre assurance santé

Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes, Marisol Touraine a récemment eu l’occasion de se prononcer sur l’utilisation des données de santé pour la détermination du tarif des mutuelles santé. Explications.

Pas d’accès aux données « sans filtre »

Marisol Touraine a rendu visite à une startup qui propose des services de suivi en ligne des patients. Ce fut l’occasion pour la ministre d’évoquer les données relatives à la santé ainsi que leur utilisation.

Ainsi, elle a révélé avoir fait le choix de ne pas permettre aux assureurs et mutuelles d’accéder « de manière simple » et « sans filtre » à ces informations. En cause, l’absence d’intérêt public dans l’accès à ces données.

Cette déclaration de Marisol Touraine est venue en réponse à la nouvelle « assurance au comportement » proposée en Allemagne par Generali. Attendu l’année prochaine en France, ce produit permet de réduire le coût de son assurance santé.

A quoi doivent servir les données de santé ?

Pour Marisol Touraine, l’accès aux données de santé doit permettre de « faire progresser la recherche » ou des « programmes de soins de prise en charge ».

Pour être précis, l’assurance Generali commence par un bilan de santé et l’assuré peut bénéficier de points de remise en forme selon la manière dont évolue son état de forme. Cela implique une surveillance de l’assuré qui doit partager des informations relatives à sa santé. Faire du sport, manger bio ou encore compter ses pas au quotidien fait figure de « bonne action ».

« Assurance au comportement » : ce qu'en pense Marisol TouraineEnfin, la ministre a tenu à rappeler qu’il n’existait en France aucune espèce de condition posée à la « prise en charge financière des patients » avant d’affirmer qu’elle ne souhaitait pas que le « développement des données de santé » soit mis à profit par certains acteurs de l’assurance santé pour subordonner la prise en charge au « respect de certaines pratiques de vie ».

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance CHIEN ET CHAT Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS