Assurance santé

Papillomavirus : la France veut recommander la vaccination pour les garçons

Publié par le

Une mise en garde pour la rougeole en France

En mars dernier, un collectif scientifique avait déjà appelé à augmenter la couverture vaccinale contre le papillomavirus humain (HPV). Pour la Haute Autorité de santé (HAS), cette couverture est encore insuffisante. Elle a publié un projet d'avis ce mercredi 30 octobre pour encourager à élargir la vaccination. La maladie pourrait être éradiquée d'ici 40 ans grâce à la vaccination et au dépistage.

Élargir la vaccination pour « freiner la transmission »

Le ministère des Solidarités et de la Santé a saisi l'autorité sanitaire pour étendre la couverture vaccinale contre le HPV. En effet, les 30% de couverture actuelle sont faibles comparé aux objectifs fixés à 60% par le plan cancer 2014-2019. « La HAS recommande l'élargissement de la vaccination anti-HPV (…) pour tous les garçons de 11 à 14 ans révolus (…), avec un rattrapage possible pour tous les adolescents et jeunes adultes de 15 à 19 ans révolus », peut-on trouver dans le projet d'avis, qui sera mis à disposition pour consultation publique pendant quatre semaines.

Aujourd'hui en France, le vaccin est recommandé et pris en charge pour les filles entre 11 et 14 ans mais aussi de 15 à 19 ans en cas de rattrapage. Pour les hommes, elle n'est préconisée que pour ceux ayant des relations sexuelles avec d'autres hommes (HSH) ainsi que chez les patients immunodéprimés (ndlr : souffrant d'une insuffisance des moyens de défense naturels). La HAS désire également « le maintien d'un rattrapage vaccinal (…) jusqu'à 26 ans révolus pour cette population. »

6 300 nouveaux cas de cancer chaque année en France

Mais quel danger représente vraiment le HPV ? Sexuellement transmissible, il peut entraîner plusieurs années après l'infection des cancers chez les deux sexes : col de l'utérus, vagin, pénis, anus et gorge. Aux États-Unis, il est la principale cause d'infections sexuellement transmissibles (IST). En France, 1 750 nouveaux cas de cancers causés par le HPV sont recensés chez les hommes chaque année et 4 580 chez les femmes. Le cancer du col de l'utérus est par ailleurs responsable de la mort de 1 100 femmes par an en France. Pratiquement 100% des cancers du col de l'utérus sont dus au HPV. Il touche 2 900 victimes chaque année.

Un coût non-négligeable en terme de santé

500 millions d'euros par an : c'est le coût que représentent les infections aux HPV en France, selon un rapport de l'Académie de médecine publié le mardi 18 septembre 2019. Il pointe du doigt la vaccination des filles, qui est « la plus basse d'Europe », à seulement 20%. Les acteurs impliqués par les politiques relatives par ces vaccins (associations de patients, collèges nationaux professionnels, sociétés savantes, institutions publiques, industriels...) sont appelés par la HAS à observer et discuter l'avis de projet. Leurs apports seront pris en compte pour « aboutir à la recommandation finale ».

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES