Pas de déremboursement pour les médicaments à "l'utilité médicale démontrée"

Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance santé > Pas de déremboursement pour les médicaments à "l'utilité médicale démontrée"

Actualité de l'assurance

Assurance santéVoir toute son actualité

Pas de déremboursement pour les médicaments à "l'utilité médicale démontrée"

|
Consultations : 1853
Commentaires : 0
Médicaments à "l'utilité médicale démontrée" :  pas de déremboursement

La ministre de la santé a annoncé que les médicaments à l'utilité démontré ne seront pas déremboursés



La ministre de la Santé, Roselyne Bachelot, a exclu dimanche de "dérembourser" des médicaments à "l'utilité médicale démontrée", tout en précisant que "des efforts" seront demandés aux assurés pour limiter le déficit de la Sécurité sociale en 2010. "Des efforts seront demandés aux professionnels, aux établissements de santé, à l'industrie du médicament, aux assurés", a affirmé Mme Bachelot.
Actuellement, "nous réfléchissons aux différentes pistes envisagées", a-t-elle également dit, alors que le projet de budget 2010 de la Sécurité sociale doit être connu le 1er octobre, avant d'être examiné par le Parlement. Elle a aussi précisé que "le niveau de remboursement des médicaments ne dépend que d'un seul critère, qui est un critère exclusivement médical", ajoutant: "Je ne dérembourserai pas, bien évidemment, un médicament dont l'utilité médicale est démontrée".
Le ministre du Budget, Eric Woerth, avait fait savoir que les taux de remboursement allaient baisser pour certains médicaments "dont l'efficacité médicale n'est pas prouvée".

Le déficit de la sécu explose à cause du chomage et de la crise



Mme Bachelot a aussi précisé que l'accroissement attendu du déficit en 2010 n'était pas le résultat d'une "dérive des dépenses". "Nous sommes en face d'une crise très grave des recettes" due aux effets du chômage et de la crise qui font baisser le niveau des cotisations alimentant la Sécu. "Si nous avions eu en 2008 les recettes simplement de 2007, on aurait encore baissé le déficit d'un milliard", selon elle.
La ministre n'a cependant pas jugé pertinent d'envisager dans l'immédiat une augmentation des ressources de l'assurance maladie: "A partir du moment où j'augmente les recettes, je viens directement impacter le pouvoir d'achat", a-t-elle déclaré. "Avant que d'aller puiser dans la poche de mes compatriotes, je veux quand même leur dire: on a fait tous les gains d'efficience du système. Peut-être qu'il faudra augmenter, mais quand on est sûr que le système +roule+, au sens noble du terme", a-t-elle poursuivi.



AFP


Autres articles du site sur un thème similaire :

- Médicaments moins remboursés, qui va payer ?
- Mutuelle santé : une centaine de médicaments moins remboursés

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS