Pour conserver leur pass sanitaire, les plus de 65 ans devront recevoir une troisième dose

Publié par Théophile Robert le 10/11/2021 à 11:33 , Mis à jour le 21/01/2022 à 00:00

Lors de son allocution du 9 novembre 2021, le président de la République Emmanuel Macron a fait plusieurs annonces, sur le pass sanitaire notamment. Pour les plus de 65 ans, il faudra recevoir une troisième dose pour le conserver. Cette troisième dose sera également ouverte aux plus de 50 ans.

Un pass sanitaire conditionné à une troisième dose pour les plus de 65 ans

Les plus de 65 ans ont déjà été nombreux à se faire inoculer une troisième dose de vaccin contre le Covid-19. Mais cela ne suffit pas pour Emmanuel Macron. Il faut « accélerer » ce rythme. Le président a donc conditionné le pass sanitaire pour cette catégorie de la population à une troisième dose. « À partir du 15 décembre, il vous faudra justifier d'un rappel pour prolonger la validité de votre passe sanitaire », a-t-il déclaré.

Cette dose de rappel sera donc nécessaire pour pouvoir aller au restaurant, au cinéma, au théâtre ou encore au musée. Elle peut être reçue chez son médecin, en pharmacie ou dans un centre de vaccination. Seuls les vaccins Pfizer ou Moderna peuvent être pris pour cette dose de rappel.

Ce mercredi matin, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a précisé que les plus de 65 ans disposeront de cinq semaines pour mettre à jour leur schéma vaccinal une fois les six mois passés depuis leur dernières dose. Passé ce délai, leur pass sanitaire ne sera plus valide. Il redevient valide le jour même de l'injection de la dose de rappel. « C'est le 15 décembre que le pass sanitaire sera désactivé pour les personnes de plus de 65 ans, qui ont réalisé leur 2e dose il y a plus de 6 mois et 5 semaines, et qui n'ont pas fait leur rappel », a précisé Gabriel Attal.

La troisième dose ouverte aux 50-64 ans

Emmanuel Macron a fait une seconde annonce concernant la dose de rappel. Les 50-64 ans pourront la recevoir à partir du 1er décembre. « Au moment où je vous parle, plus de 80 % des personnes en réanimation ont moins de 50 ans », a prévenu le président de la République. À l'instar des plus de 65 ans et des personnes présentant des comorbidités, la troisième dose ne pourra être prise que six mois après la complétion du schéma vaccinal initial. Pour l'instant, la suspension du pass sanitaire n'est pas prévu pour les moins de 65 ans.

Ruée sur les prises de rendez-vous pour une troisième dose sur Doctolib

L'allocution d'Emmanuel Macron n'a pas manqué de provoquer une vague de prises de rendez-vous pour recevoir sa troisième dose. Le mardi 9 novembre dans la soirée, plus de 100 000 rendez-vous ont été pris sur Doctolib en une heure seulement.

Cette dose de rappel est de plus en plus plébiscitée : vendredi dernier, 63 000 rendez-vous avaient été pris pour recevoir l'injection. Le chiffre était record et représentait une hausse de 61 % par rapport à la semaine précédente. 59 000 rendez-vous ont également été pris ce week-end, soit trois fois plus que le week-end précédent.

Pour les médecins, ces chiffres s'expliquent également par une certaine urgence. En effet, la population éligible s'élargit de plus en plus car « plus le temps passe, plus ils sont nombreux à avoir besoin d'un rappel ». D'autres, qui n'ont toujours pas reçu leur première dose, s'inscrivent également par lassitude de payer des tests.

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance santé

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES