Perte de cheveux : un médicament autorisé aux États-Unis

Publié par Théophile Robert le 16/06/2022 à 14:39 , Mis à jour le 16/06/2022 à 15:00

Un nouveau médicament contre l'alopécie, cette maladie qui entraîne une perte de cheveux, a été autorisé ce lundi 13 juin par l'agence américaine de médicaments (FDA). Il est commercialisé sous le nom d'Olumiant.

L'agence américaine des médicaments autorise un médicament contre l'alopécie

L'alopécie areata est cette maladie auto-immune où le système immunitaire s'attaque aux follicules pileux du corps. Conséquence fréquente : une perte de touffes de cheveux menant à la calvitie. Cette maladie touche plus de 300 000 personnes par an aux États-Unis, soit presque 1/10e de la population américaine. Si elle ne pose pas de danger direct pour la santé, elle peut avoir de graves conséquences psychologiques.

Ces dernières années, la maladie a gagné de la place dans les discours et les médias, notamment grâce à l'actrice Jada Pinkett Smith, qui s'est exprimée à ce propos. « Il est crucial que le nombre important d'Américains affectés par une forme grave d'alopécie aient accès à des possibilités de traitement sûr et efficace », affirmait Kendall Marcus, un responsable de la FDA.

Un nouveau médicament qui bloque les inflammations a donc été autorisé aux États-Unis pour contrer la maladie. Le baricitinib se présente sous la forme d'un comprimé à avaler et est fabriqué par l'entreprise pharmaceutique américaine Eli Lilly. Son nom commercial : l'Olumiant. Ce médicament avait déjà été autorisé pour traiter la polyarthrite rhumatoïde ; son usage avait également été étendu aux patients touchés par une forme grave de Covid.

Une efficacité limitée et des effets secondaires

L'autorisation de ce médicament a été permise par deux essais cliniques, qui ont réuni au total 1 200 adultes atteints d'une forme grave d'alopécie. Pour chaque expérience, les malades ont été séparés en trois groupes :

  • un groupe placebo ;
  • un groupe recevant une dose quotidienne de 2 mg d'Olumiant ;
  • un groupe recevant une dose quotidienne de 4 mg.

36 semaines plus tard, environ 40 % des participants ayant reçu la plus haute dose ont vu leurs cheveux repousser à 80 %, contre près de 23 % de ceux n'ayant reçu qu'une faible dose et 5 % de l'échantillon placebo. 45 % des personnes ayant reçu la plus haute dose ont aussi vu leurs cils et sourcils repousser de façon manifeste.

Toutefois, le médicament comporte des effets secondaires, dont les plus fréquents sont : infection des voies respiratoires supérieures, acné, maux de tête, cholestérol élevé et augmentation de la créatine kinase. En outre, il n'est pas recommandé pour les personnes prenant d'autres inhibiteurs de JAK, des immunomodulateurs biologiques, de la cyclosporine ou d'autres immunosuppresseurs.

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance santé

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES