Assurance santé

Pharmacies : la vente des médicaments en ligne simplifiée

Publié par le , Mis à jour le 23/05/2019 à 14:56

Les pharmaciens pourraient bientôt gagner du temps avec la vente des médicaments en ligne

Le gouvernement souhaite assouplir les conditions de vente des médicaments pour les pharmaciens. Désormais, les professionnels qui souhaitent se lancer dans la vente en ligne pourraient se passer d’une autorisation auprès de leur agence nationale.

Gain de temps et allégement de la paperasse

Les pharmaciens pourraient bientôt vendre plus facilement des médicaments en ligne. C’est en tout cas ce que souhaite le gouvernement qui voudrait assouplir les conditions drastiques de vente en ligne des médicaments. Selon un document de travail qu’a pu consulter le journal Les Echos, cet assouplissement permettrait aux pharmaciens de ne plus avoir à demander une autorisation auprès de leur agence nationale. Aujourd’hui, les professionnels de santé qui souhaitent se lancer dans la vente en ligne doivent obligatoirement obtenir le précieux document pour créer un site de commerce en ligne. Avec la future réglementation, ils n’auraient plus qu’à déclarer leur nouvelle activité avec un gain de temps et un allégement de la paperasse à la clef.

L’exécutif souhaite également donner la possibilité aux pharmacies de créer des sites mutualisés de e-commerce. En clair, les officines pourront proposer sur un même site des produits mais sans mentionner le prix d’achat. L’idée est de donner la possibilité aux établissements de partager les coûts du site et ne pas créer de concurrence. Une opportunité qui fait tiquer la Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France (FSPF) qui ne voit pas d’un bon œil ce manque de transparence des prix.

La distance avec le comptoir ne peut pas excéder 300 mètres

Autre nouveauté, les officines pourraient stocker les médicaments n’importe où dans le département. Là encore, les pharmaciens sont soumis à une réglementation stricte qui limite la diversification pour les officines des centres-villes. Pour le moment, la distance avec le comptoir ne doit pas excéder 300 mètres.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES