Assurance santé

Pollution au plomb : 175 enfants dépistés depuis l'incendie de Notre-Dame

Publié par le

Santé : pollution au plomb après l'incendie de Notre-Dame

Depuis l'incendie de Notre-Dame le 15 avril, 175 enfants ont été dépistés pour contrôler le plomb dans leur sang. Parmi eux, « 18 dépassent les seuils de vigilance, dont deux de manière importante », révèle un bilan publié mardi par l’Agence régionale de santé d’Ile-de-France.

Plus de 400 tonnes de plomb retombés aux alentours de la cathédrale

Plus de 160 enfants dépistés depuis l’incendie. Lors de l'incendie de Notre-Dame survenu le 15 avril dernier, plus de 400 tonnes de plomb sont parties en fumée, retombant alors aux alentours de la cathédrale sous forme de poussière. Un phénomène qui suscite l’inquiétude des riverains. Le 26 juin dernier, deux écoles maternelle et élémentaire du 6e arrondissement avaient été fermées par mesure de précaution. Au total, selon la mairie de Paris, une quinzaine d’écoles et de crèches situées dans les alentours de la cathédrale sont conce rnées par un nettoyage renforcé.

Des prélèvements avaient été recommandés par l'Agence régionale de santé (ARS) dans les 500 mètres autour de la cathédrale. Un périmètre par la suite élargi. Selon Mediapart, les laboratoires ont relevé à l'intérieur de la cathédral des taux de concentration 10 à 740 fois supérieurs au seuil maximal autorisé (1 000 microgrammes/m2). Sur le parvis ce taux est jusqu’à 500 fois supérieur, et dans les rues alentour il l’est de 2 à 800 fois.

18 enfants dépassent les seuils de vigilance

Dans le même temps l’ARS a multiplié les contrôles sur les enfants. D’après un bilan publié mardi par l’Agence régionale de santé d’Ile-de-France et révélé par Franceinfo, 175 enfants ont été dépistés pour contrôler le plomb dans leur sang. Parmi eux, 18 dépassent les seuils de vigilance, dont deux de manière importante. « Deux cas sont au-dessus du seuil de déclaration obligatoire (au-dessus de 50 µg par litre de sang), 16 cas se situent au niveau du seuil de vigilance, entre 25 et 50 µg par litre de sang », indique à Franceinfo Aurélien Rousseau, directeur général de l’ARS d'Île-de-France.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES