Assurance santé

Pour votre santé, les édulcorants ne seraient pas meilleurs que le sucre

Publié par le , Mis à jour le 03/01/2019 à 17:14

Les édulcorants meilleurs que les sucres pour votre santé ?

Une nouvelle étude témoigne du fait qu’il existe très peu d’éléments prouvant que les édulcorants naturels ou de synthèse offrent davantage de bienfaits pour la santé que le sucre. C’est en effet le principal enseignement de l’analyse de 56 études menée par des chercheurs appartenant aux universités de Fribourg en Allemagne, de Pécs en Hongrie et de Paris Descartes en France. Présentation.

Les effets positifs des édulcorants non prouvés

Des chercheurs issus des universités précitées se sont livrés à une méta-analyse de 56 études pour y voir plus clair s’agissant des bienfaits ainsi que des dangers potentiels représentés par les édulcorants autres que le sucre.

Chacune de ces études comparait une consommation réduite - ou l’absence de toute consommation - d’édulcorants à une consommation élevée de la part d’adultes et d’enfants en bonne santé. Elles tenaient compte de données diverses comme le poids des participants, leur taux de glycémie, leur hygiène bucco-dentaire, les éventuels cancers et maladies tant cardiovasculaires que rénales, leur humeur ainsi que leur comportement.

Il ressort de l’analyse de ces différentes études qu’il n’existe aucune preuve tangible des effets positifs des édulcorants pour la santé par rapport aux sucres « traditionnels ». Quant aux potentiels dangers représentés par ces mêmes édulcorants, ils n’ont pas été non plus mis en évidence.

Un meilleur IMC grâce aux édulcorants ?

Certaines études analysées par les chercheurs signalent que la consommation d’édulcorants par des adultes s’accompagne d’une amélioration de leur indice de masse corporelle (IMC) ainsi que de leur glycémie. Toutefois, ces études portent sur un échantillon trop peu important pour être totalement significatives.

Dans le même esprit, les enfants consommateurs d’édulcorants présentent un IMC moins important que les enfants consommateurs de sucres. Toutefois, cela n’a eu aucun impact significatif sur leur poids.

Cette nouvelle étude européenne sur les édulcorants vient nuancer les conclusions de précédentes enquêtes scientifiques. Elles considéraient en effet qu’il pouvait exister un lien entre la consommation d’édulcorations autres que les sucres « traditionnels » et la prise de poids, le diabète, le développement de cancers ou encore la survenue de troubles bucco-dentaires.

A noter enfin que les chercheurs à l’origine de cette nouvelle enquête avertissent que certaines des 56 études analysées s’accompagnaient de preuves de mauvaise qualité nécessitant des recherches de plus grande ampleur et sur une durée plus longue. Affaire à suivre donc.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES