• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance santé

Pourquoi les gels désinfectants sont-ils dangereux ?

Publié par le , Mis à jour le 03/07/2017 à 18:11

Le triclosan et le triclocarban sont des perturbateurs endocriniens

Certains les utilisent souvent pour se laver les mains rapidement sans eau. Désinfecter est plutôt le bon mot pour qualifier l'action de ces gels hydroalcooliques. Pourtant, cet objet devenant quotidien pour de nombreuses personnes contient des substances qualifiées de perturbateurs endocriniens.

Les professionnels de santé s’unissent contre les gels hydroalcooliques

Les gels pour les mains sont-ils dangereux pour notre santé ? Plus de 200 professionnels de 29 pays différents se lèvent pour dire oui. Via la revue en ligne Environmental Health Perspectives, l’article intitulé The Florence Statement on Triclosan and Triclocarban nous informe sur le contenu de ces petits flacons. D'ailleurs ça n'est pas la première fois que nous parlons des effets néfastes.

Le triclosan et le triclocarban mis sur la sellette

De nombreux composants sont présents dans les tubes qui permettent de se désinfecter les mains. Deux sont particulièrement pointés du doigt par les spécialistes à savoir le triclosan et le triclocarban. Ces deux antiseptiques sont accusés d’être des perturbateurs endocriniens c’est-à-dire des substances chimiques pouvant avoir des effets négatifs sur notre organisme pourvu qu’ils soient utilisés régulièrement.

Déjà en septembre 2016, la Food and Drug Administration des Etats-Unis avait interdit 19 produits dont ces deux-là. Malheureusement, leur présence persiste et un nouvel appel est lancé pour se pencher sur leur interdiction. Le triclosan et le triclocarban se retrouvent en effet dans près de 2 000 autres produits que nous côtoyons dans notre quotidien. Il peut s’agir d’objets comme des jouets, des vêtements ou des produits d’hygiène comme du dentifrice ou du savon. Nous les retrouvons ici à cause des propriétés antiseptiques et permettant aussi de lutter contre la plaque dentaire.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES