• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance santé

Projet de loi Santé : ce qui va changer

Publié par le , Mis à jour le 21/10/2014 à 17:33

C’est à la mi-octobre 2014 que Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé, a dévoilé son projet de loi relatif à la santé. Si l’on sait déjà que le budget 2015 devrait se traduire par une économie de quelques 21 milliards d’euros, ce projet de loi met l’accent sur la prévention, l’innovation et l’accès aux soins. Tour d’horizon.

Faciliter l’accès à la santé

A l’heure où de nombreux Français renoncent purement et simplement à se soigner, le projet de loi Santé dévoilé il y a quelques jours par la ministre Marisol Touraine veut leur permettre d’accéder plus facilement aux soins dont ils ont besoin.

Ainsi, le texte prévoit la mise en place d’un numéro national unique qui pour entrer en contact avec un médecin de garde.

Il évoque aussi la mise en œuvre du tiers payant chez les médecins pour les patients qui bénéficient de l’aide pour l'acquisition d'une assurance complémentaire santé (ACS), et ce, dès l’année prochaine. La mesure sera généralisée d’ici 2017.

Favoriser la prévention

Lors de la conférence de presse du 15 octobre dernier, il était aussi question de prévention. Au titre de cette thématique, le projet de loi Santé propose d’abord l’accès à la contraception d’urgence pour les mineures sans condition auprès de l’infirmière scolaire.

Le texte s’intéresse aussi à la lutte contre le tabagisme avec la mise en place du paquet neutre et l’encadrement de la cigarette électronique dans les lieux publics.

Il est question également de permettre aux parents de choisir pour leur enfant de moins de 16 ans un médecin traitant, qu’il s’agisse d’un pédiatre ou d’un généraliste.

Veiller à l’innovation

Dernier volet principal du projet de loi Santé, l’innovation s’exprime à travers diverses mesures dont l’action de groupe ouverte aux victimes de dommages médicaux du fait de leurs traitements et un accès facilité aux données relatives à la santé.

En attendant l’entrée en vigueur de ces différentes mesures annoncées, il ne faut pas hésiter à souscrire une assurance santé. En effet, cela permet de bénéficier d’une prise en charge complémentaire pour vos dépenses de santé et de mieux affronter le désengagement progressif de la Sécurité sociale.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES