Projet de loi santé : une mesure contre le binge drinking

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance santé > Projet de loi santé : une mesure contre le binge drinking

Actualité de l'assurance

Assurance santéVoir toute son actualité

Projet de loi santé : une mesure contre le binge drinking

|
Consultations : 1974
Commentaires : 0
Simulation gratuite d'assurance santé : Economisez sur votre assurance santé

Au Conseil des ministres du 15 octobre 2014, la ministre chargé de la santé a dévoilé son projet de loi santé. En plus du volet sur la généralisation du tiers payant qui concerne à la fois l’assurance maladie, les complémentaires santé et les professionnel de la santé, cette législation prévoit une sanction pour l’incitation au « binge drinking » qui consiste à consommer une dose excessive d’alcool pour être rapidement en état d’ébriété.

Haro sur le binge drinking

Le texte soumis par Marisol Touraine prévoit donc que le fait d’encourager des mineurs à s’adonner au binge drinking soit sanctionné. L’objectif est de boire le plus possible, le plus vite possible. Cette pratique qui implique de nombreux dangers et risques (conduite en état d’ébriété, conduite sexuelle risquée…) est particulièrement populaire auprès des jeunes de toute l’Europe âgés de 15 – 25 ans. La punition consisterait en une amende se chiffrant à 15 000 euros assortie d’un an d’emprisonnement.

La loi portant sur la répression du bizutage pourrait aussi comporter une sanction de l’incitation à la beuverie menant à l’ivresse. Ici, les contrevenants s’exposent à une amende de 7 500 euros et 6 mois de prison. Dans tous les cas, l’objectif est de mettre un terme à l’ivresse qui constitue un véritable fléau chez les jeunes.

Attention aux objets incitatifs

l?ivresse constitue un véritable fléau chez les jeunesMarisol Touraine s’insurge également contre l’image « attrayante » de l’ivresse qui est véhiculée par des objets ou des jeux. Ces derniers mettent en avant l’excès d’alcool qui est pourtant mauvais, à bien des égards. La ministre de la Santé vise tout particulièrement les protections dédiées aux téléphones portables ou encore des t-shirts comportant des images « fun » autour du thème de l’ivresse. En définitive, il est important, toujours de l’avis de Marisol Touraine, qu’une protection des jeunes soit mise en place, contre ces « intérêts mercantiles ». 

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance CHIEN ET CHAT Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS