Assurance santé

Quels seraient les effets sur la santé si l'on restait à l'heure d'été ?

Publié par le

Santé : quelle conséquence aurait l'heure d'été permanente ?

La France est passée dimanche 31 mars à l’heure d’été. Ce changement d’heure pourrait toutefois prendre fin d’ici quelques années. Alors que les Français souhaitent rester toute l’année à l’heure d’été, quels seraient les conséquences sur notre santé ?

L’heure d’été permanente à partir de 2021 ?

Instauré en 1976, le changement d’heure pourrait être supprimé en 2021. Alors que la Commission européenne a proposé en septembre 2018 cette suppression, l’Assemblée nationale avait lancé une consultation auprès des Français afin qu’ils donnent leur préférence : changer d’heure, rester de manière permanente à l’heure d’hiver ou, à l’inverse, rester à l’heure d’été. Sur les 2 millions de participants, 59 % se sont prononcés en faveur d'une heure d'été toute l'année. Cette consultation n’a cependant aucune valeur juridique et il faudra attendre que le texte voté par les députés européens soit validé par le Conseil européen. Chaque Etat membre pourrait décider de rester à l’heure d’été ou à l’heure d’hiver. Les députés européens souhaitent toutefois que les Etats se coordonnent. Alors, choisiront-ils l’heure d’été ? Et si tel est le cas, quels seraient les effets sur notre santé ?

Changement d’heure : notre horloge biologique perturbée

L’un des avantages de l’heure d’été est bien entendu la lumière. Chaque soir nous profitons en effet d’une heure de lumière supplémentaire. Un phénomène qui influerait directement sur notre moral. Selon les professionnels de santé, les principaux avantages résideraient tout simplement dans l’arrêt du changement d’heure. Selon certains scientifiques, cette modification serait plus néfaste que le jetlag. Il a ainsi été observé que durant les quelques jours qui suivent ce changement, ne nombreuses personnes sont plus irritables, instables et moins concentrés. Des maux qui proviendraient de troubles du sommeil. Le rythme circadien, qui s’accorde naturellement avec le lever et le coucher du soleil, est perturbé du fait que les heures d’ensoleillement soient décalées.

Ce bouleversement de nos cycles de sommeil n’est donc pas sans danger. Outre le fait d’être irritable, une étude américaine présentée lors de la session annuelle de l’American College of Cardilogy à Washington en 2016, a démontré que le lundi suivant le changement d’heure, le risque de faire un infarctus est 25 % plus élevé que les autres lundis de l’année.

L’heure d’été permanente aurait toutefois quelques effets néfastes. Si une telle décision était prise nous serions en avance de 2 heures par rapport au soleil, de quoi augmenter notre fatigue.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES