Assurance santé

Reconfinement : 60% des français n'ont pas respecté les règles

Publié par le , Mis à jour le 13/11/2020 à 09:30

Les Français enfreignent les règles du confinement

Ce second confinement semble moins bien respecté. Dans une étude de l’Ifop pour ConsoLab, on apprend que 60% des sondés ont déjà transgressé le reconfinement. Détournement des attestations de déplacement, visite à la famille ou aux amis, promenade au-delà d’un rayon d’un kilomètre…Les motifs sont multiples.

24% des sondés détournent les attestations de déplacement

Les Français seraient beaucoup moins assidus que lors du premier confinement. C’est ce que l’on apprend d’une étude réalisée par l’Ifop pour ConsoLab. Près de 60% des interrogés ont transgressé les règles de ce second confinement soit 27 points de plus que sur les six premières semaines du premier confinement :

  •  24 % des sondés ont utilisé les attestations de déplacement pour des motifs qui ne sont pas inscrits sur le document.
  • 23% ont vu de la famille ( + 8 points par rapport au premier confinement)
  • 20% ont été rendre visite à des amis
  • 17%  se sont promenés au-delà du kilomètre autorisé 
  • 9% ont enfreint le confinement pour retrouver un partenaire ou un potentiellement un partenaire sexuel (+ 3 points par rapport au premier confinement).

Mais comment expliquer ces chiffres ? François Kraus, directeur du pôle politique et actualité de l’Ifop précise que « le respect est moins strict, les craintes pour la santé moins fortes, notamment chez mes jeunes ».

Un laisser aller qui peut aussi s’expliquer par l’incertitude de ce reconfinement : Les fêtes de fin d’année pourront-elles se tenir normalement ? Les Français pourront-ils passer Noël en famille ?

Quels sont les actes autorisés durant ce nouveau confinement ?

Depuis le 29 novembre, minuit, les Français sont priés de rester chez eux pour éviter une saturation des hôpitaux. Contrairement au premier confinement, les établissements scolaires sont ouverts. Les parents ont donc l’autorisation de déposer et récupérer leurs enfants.

Les visites dans les Ehpad sont toujours autorisées tout comme la promenade dans un rayon d’un kilomètre autour de son domicile.

Concernant le travail « les usines, les exploitations agricoles, les bâtiments, les travaux publics continuent de fonctionner ». Pour les autres corps de métier, le télétravail a été généralisé.

Comme au printemps dernier,  les achats de première nécessité, les rendez-vous médicaux, se rendre dans un service public sont des actes toujours autorisés.

Nouvelle prise de parole de Jean Castex

Quinze jours après le début de ce second confinement, Jean Castex va prendre de nouveau la parole. Si n’a rien a filtré sur cette allocution, le gouvernement ne devrait pas annoncer la réouverture des commerces non-essentiels. Malgré les différentes demandes des commerces et des municipalités, l’exécutif ne compte pas flancher sur ce point.

Par ailleurs, selon les informations du Figaro, le Premier ministre ne devrait pas évoquer la fermeture des collèges et lycées même si le nombre de cas de Covid-19 est en augmentation chez les moins de 20 ans.

Selon les données du ministère de l’Education nationale, seuls 3 528 cas de Covid-19 ont été répertoriés du 2 au 5 novembre. Des chiffres bien éloignés de Sante Publique France qui évoque 6255 cas chez les 0-9 ans et 27280 cas chez les 10-19 ans pour la même période.

Jean-Michel Blanquer, le ministre de l’Education nationale devrait prendrait prendre la parole pour évoquer le dispositif sanitaire très critiqué par les parents comme les enseignants.

*Enquête réalisée en ligne auprès d’un échantillon représentatif de 2.030 Français âgés de 18 ans et plus (dont un sous-échantillon de 1 094 salariés).

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES