Assurance santé

Rendez-vous médicaux en ligne : Doctolib rachète Mondocteur

Publié par le

Prenez un rendez-vous médical en ligne sur Doctolib

La plateforme de prise de rendez-vous médicaux Doctolib vient de racheter son concurrent direct, à savoir Mondocteur. Grâce à ce rachat-fusion, le leader sur le marché français, Doctolib, va devenir le numéro 1 en Europe.

55 000 professionnels de santé inscrits

Fusion dans l’e-santé. La start-up franco-allemande Doctolib vient d'acquérir son principal concurrent, la Française Mondocteur. Détenue par Lagardère Active et ses trois fondateurs, MonDocteur est donc cédé au numéro un Français de la prise de rendez-vous médicaux sur Internet. « Nous consolidons notre position de leader en Europe et enrichissons les services que nous offrons à la fois aux patients et aux praticiens », explique au journal Le Monde Stanislas Niox-Château, cofondateur de Doctolib.

En chiffres, cette fusion va représenter près de 20 millions de visites par mois et 55 000 professionnels de santé inscrits. Un nombre qui devrait encore croître. D’ici la fin de l’année, Doctolib veut atteindre 80 000 praticiens utilisateurs en Allemand et en France. Pour remplir cet objectif, de nouveaux partenariats avec des professionnels de santé et des hôpitaux publics devront être réalisés. Pour le moment, la plateforme est associée à l'APHP, le CHU de Rouen ainsi que celui de Nancy. « A nous deux, nous équipons seulement 10 % des médecins en France », explique le cofondateur de Mondocteur, Thibault Lanthier. Développer plus de partenariats permettrait également à Doctolib d’augmenter son capital. Les praticiens payent en effet un abonnement qui s’élève à 109 € chaque mois.

Doctolib, un « gain de temps médical »

Pour rappel, Doctolib et Mondocteur proposent aux patients un service de prise de rendez-vous et de suivi de visites chez les praticiens. Pour ces derniers, les deux start-ups leur offrent un outil de gestion des consultations. Un moyen de diminuer le nombre de rendez-vous non honorés ainsi que celui vers les secrétariats. Pour Doctolib, cette offre représente un « gain de temps médical ». Autre avantage mis en avant par la start-up franco-allemande, la mise en relation entre médecins. « Un médecin peut réserver en direct une consultation chez un confrère ou un spécialiste pour son patient. Il peut laisser des messages, des documents, on lui ouvre des canaux de réservation privilégiés », détaille Stanislas Niox-Chateau.

Avec la vente de Mondocteur à Doctolib, Lagardère manifeste don désir de se concentrer l’édition et les boutiques d’aéroport. C’est pour cette raison que le groupe a décidé de céder l’intégralité de son pôle e-santé dont Mondocteur faisait partie. La start-up de prise de rendez-vous médicaux n’a donc pas été la seule à être vendue. Par la même occasion, Lagardère s’est délesté de Doctissimo. Les deux opérations vont rapporter 60 millions € au groupe.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES