Assurance santé

Rougeole : un premier décès en France en 2019

Publié par le , Mis à jour le 15/05/2019 à 16:33

La première victime ne pouvait pas être vaccinée

L’agence Santé publique France vient de signaler un premier décès dû à la rougeole. Même si le nombre de cas est en baisse, la maladie extrêmement contagieuse est en recrudescence dans le monde. Des malades qui sont à 90% non ou mal vaccinés.

90% des cas sont non ou mal vaccinés

La rougeole vient de faire sa première victime en France. L’agence sanitaire Santé publique France vient d’indiquer qu’un premier décès dû à cette maladie a eu lieu cette année. Selon les informations de BFM TV : « cette patiente était non vaccinée car immunodéprimée c’est-à-dire que son système immunitaire ne lui permettait pas d’être vaccinée ». Depuis le début 2019, ce sont 350 personnes qui ont contracté le virus. À titre de comparaison, le nombre de cas de rougeole est en nette baisse en France par rapport à l’année 2018. Selon le bulletin hebdomadaire de Santé publique France, 100 personnes ont dû être hospitalisées dont 5 en réanimation. Pour 27 d’entre eux, la maladie a provoqué des complications graves à savoir des pneumopathies. Dans une grande majorité des cas, « 90% des cas sont survenus chez des sujets non ou mal vaccinés ».

Un malade peut en contaminer 20 autres

Début mars 2019, l’Unicef tire la sonnette d’alarme sur la recrudescence de la rougeole dans le monde. L’organisme pointe d’ailleurs du doigt la France. En effet, le pays ainsi que 9 autres sont responsables d’environ trois quarts de l’augmentation totale des cas pour l’année 2018.

Rappelons que la rougeole est une maladie extrêmement contagieuse qui se caractérise par de nombreux symptômes comme de la fièvre, une rhinopharyngite, une conjonctivite importante ou encore de la toux. Une personne qui contracte la rougeole peut en contaminer 20 autres.

Récemment, une famille varoise a importé la rougeole au Costa Rica, maladie qui avait disparu depuis 2014. Le couple ainsi que leur enfant de 5 ans ont été placés en quarantaine pendant près de 10 jours. Une fois encore, les sujets étaient non ou mal vaccinés. En France, le vaccin ROR qui est obligatoire est remboursée à 100% pour les enfants et les jeunes jusqu’à 17 ans révolus. Deux injections sont nécessaires à 12 mois et entre 16 et 18 mois.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES