Assurance santé

Rubéole : les médecins devront notifier les cas aux autorités de santé

Publié par le

Les médecins devront déclarer les cas de rubéole

La rubéole vient de rejoindre la liste des maladies pour lesquelles les médecins doivent obligatoirement déclarer les cas aux autorités de santé. Pour Santé publique France, ce procédé doit permettre d’éliminer cette maladie.

La rubéole devient une maladie à déclaration obligatoire

La rubéole rejoint les MDO. Les médecins devront désormais notifier chaque cas de rubéole qu’ils rencontrent aux autorités de santé, révèle France Info. Cette maladie rejoint ainsi la liste des maladies à déclaration obligatoire, aussi appelées MDO. Il en existe actuellement une trentaine : tuberculose, choléra ou encore rage. Tout en préservant l’anonymat des malades, les médecins doivent déclarer les cas à Santé Publique France ainsi qu’aux différentes agences régionales de santé.

Recommandée l’année dernière par le Haut Conseil de la santé publique (HCSP), cette déclaration obligatoire doit permettre d’éliminer définitivement cette maladie. En 2010, la France s’était engagée auprès de l’OMS à éradiquer cette maladie ainsi que la rougeole. Pour Santé Publique France, cette liste des MDO permet d’agir et de « prévenir les risques d'épidémie, mais aussi analyser l'évolution dans le temps de ces maladies et adapter les politiques de santé publique aux besoins de la population ».

La rubéole dangereuse pour les femmes enceintes et nouveau-nés  

Généralement bénigne, la rubéole peut provoquer la mort des fœtus lorsqu’elle touche des femmes enceintes. De graves malformations congénitales peuvent également se déclarer. Les femmes enceintes et nouveau-nés étaient d’ailleurs des populations faisant « l'objet d'une surveillance spécifique, via le « réseau national rubéole » (Renarub) mis en place en 1976 », indique France Info. Selon Renarub, le nombre de cas chez les femmes enceintes a diminué en France depuis le début des années 2000. Pour ce qui est des nouveau-nés, le vaccin ROR (rougeole-oreillons-rubéole) est devenu obligatoire. Les enfants nés après le 1er janvier 2018 doivent se faire vacciner une première fois à 12 mois et une seconde lorsqu’ils ont entre 16 et 18 mois.  

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES