Assurance santé

Santé : 18,2 % des 14-15 ans sont en surcharge pondérale ou obèses

Publié par le , Mis à jour le 28/08/2019 à 11:39

En France, le nombre d'adolescents obèses augmente

En France, le nombre d’adolescents en surcharges pondérales ou obèses ne cesse de s’accroître. Un phénomène qui s’accentue selon l’origine sociale de ces jeunes : 8 % des enfants d’ouvriers sont obèses, contre 3 % des enfants de cadres.

5,2 % des enfants de 14-15 ans sont obèses

Un marqueur d’inégalité sociale. Les adolescents en surcharges pondérales ou bien encore obèses sont de plus en plus nombreux en France. Un constat pour le moins évident qui ressort d’enquêtes nationales de santé menées en 2017 dans les classes de troisième des collèges de France. Publiée ce mercredi 28 août par le ministère de la Santé, cette étude nous apprend que près d'un quart des adolescents français (14-15 ans) sont soit en surcharge pondérale, soit obèses.

D’après ces chiffres, 18,2 % des jeunes en classe de 3e sont en surcharge pondérale, dont 5,2 % sont obèses. Une proportion en constante progression depuis 2001, rappelle la Drees (7 % en surpoids et 3,8 % obèses en 2009 et 15,8 % et 3,5 % en 200).

Bien manger, l’apanage des milieux sociaux favorisés ?

Si le nombre de cas augmente tous sexes confondus, la Drees souligne une hausse particulièrement notable pour les filles : 19,7 % d'adolescentes en surcharge pondérale contre 16,9 % chez les garçons. Le sexe de l’enfant n’apparaît néanmoins pas comme le premier vecteur de disparité. L’étude met en exergue d’importantes différences selon l’origine sociale de ces jeunes. Les cas de surpoids ou d’obésités (respectivement 24 % et 8 %) sont ainsi bien plus élevés chez les enfants d’ouvriers que de cadres (12 % et 3 %). Un constat qui s’explique par une alimentation moins équilibrée mais aussi par le fait que les enfants issus de milieux sociaux moins favorisés sont moins nombreux à manger le matin et à faire du sport. Un ensemble de facteurs qui, jumelés à un temps supérieur passé devant les écrans, favorisent la prise de poids.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES