Assurance santé

Santé : 2,4 millions de morts d'ici 2050 à cause des superbactéries ?

Publié par le

670 000 personnes contaminées en 2015

Elles ont un impact comparable à la grippe, au sida et à la tuberculose réunis. Les superbactéries sont responsables de la mort de 33 000 personnes en Europe en 2015.

Des enfants de moins de 12 ans et des plus de 65 ans

Près de 33 000 personnes sont mortes en Europe en 2015 à cause des superbactéries. Ces bactéries qui résistent aux antibiotiques. Elles ont un impact comparable à la grippe, au sida et à la tuberculose réunis. Ce sont des chercheurs européens qui ont publié ces chiffres dans la revue The Lancet Infectious Diseases. Pour l’année 2015, ils ont estimé qu’un peu plus de 670 000 personnes ont été contaminées par des bactéries multirésistantes. C’est en Italie et en Grèce qu’on recense le plus de victimes. Des victimes qui sont majoritairement des jeunes enfants de moins de 12 ans et des personnes âgées de plus de 65 ans. Mais pourquoi un nombre aussi important ? Il faut savoir que ce n’est pas la première fois que les professionnelles de la santé alertent sur le sujet.

Une surconsommation d’antibiotiques

Les médecins estiment qu’une grande partie de ces contaminations proviennent d’une surconsommation d’antibiotiques rendant ainsi résistantes de nombreuses bactéries. D’où l’intérêt de limiter la consommation d’antibiotiques encore très utilisé en France. Le gouvernement souhaite développer la prescription des génériques. Dès 2020, les patients refusant des génériques seront moins bien remboursés par l’Assurance Maladie.

Par ailleurs, les chercheurs estiment que sur plus de 670 000 personnes contaminées en 2015, près des deux tiers ont contracté des bactéries dans le milieu hospitalier. L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) estime que ces superbactéries pourraient tuer jusqu’à 2,4 millions de personnes en Europe, en Australie et en Amérique du Nord d’ici 2050.
Selon l’OCDE, des mesures simples pourrait limiter l’impact de ses bactéries comme :

  • Généraliser les tests rapides pour déterminer si l’infection est virale ou bactérienne
  • Encourager une meilleure hygiène
  • Mettre fin à la surconsommation des antibiotiques

Selon l'OCDE, ces superbactéries auront un impact sur l'économie des pays car elles pourraient coûter jusqu'à 3,5 milliards de dollars par an.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES