Assurance santé

Santé : Attention aux effets indésirables des somnifères !

Publié par le

Un Français sur huit a consommé au moins une fois dans l’année des benzodiazépines

On ne joue pas avec les somnifères ! Le magazine 60 millions de consommateurs alerte sur les effets secondaires de ces substances. Des produits absorbés par 10 millions de Français.

10 millions de Français ont recours à des somnifères

Un Français sur trois connaît des problèmes de sommeil. Ils sont d’ailleurs 10 millions à avoir recours à des somnifères. Majoritairement, ce sont les femmes qui consomment des somnifères. Selon les derniers chiffres, elles sont 65% à utiliser des benzodiazépines. En moyenne, les patients ont 57 ans.  

Dans son dernier hors-série, 60 millions de consommateurs a mené une enquête sur ces médicaments qui font partie du quotidien des Français. Une enquête qui a mis en exergue les effets indésirables souvent méconnus des substances. Un Français sur huit a consommé au moins une fois dans l’année des benzodiazépines (Imovane ou encore Stilnox…). Des médicaments sur ordonnance qui ne sont réellement efficaces que dans les phases aiguës de sommeil. D’ailleurs, il ne faut qu’un mois pour que l’organisme s’habitue aux substances.

Le magazine 60 millions de consommateurs alerte sur la dépendance rapide de ces somnifères. Là encore, le sevrage peut prendre jusqu’à un an. Durant cette période, l’insomnie s’intensifie et les symptômes sont décuplés avec des crises d’anxiété, de maux de tête ou encore de cauchemars.

Une durée trop importante

Attention aux somnifères disponibles sans ordonnance qui sont à prendre sur de très courtes périodes. Les effets sont longs à se dissiper et peuvent provoquer des vertiges et des chutes surtout chez les seniors. Outre les benzodiazépines, d’autres types de substances sont à risques comme les  antihistaminiques.
D’une manière générale, la durée de prise de somnifères est beaucoup trop importante. Certains patients continuent de les prendre pendant 6 mois contre cinq jours préconisés. Plus grave, certains n’hésitent pas à dépasser la dose sans en informer leur médecin. Comme l’explique le magazine, augmenter la dose est inefficace et augmente les effets secondaires qui peuvent aller de la somnolence à un état confusionnel en passant par des chutes.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES