• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance santé

Santé : connaissez-vous le service Docadom ?

Publié par le

Découvrez le service Docadom pour des soins à domicile

Officiellement lancé début septembre dans la capitale, le service Docadom met en relation les médecins avec leurs patients. Il permet ainsi de faire appel à un professionnel de santé chez soi, du lundi au dimanche et de 6 heures à minuit. Présentation.

Répondre à un besoin des patients

Face au nombre insuffisant de médecins pour répondre favorablement à la demande des patients, nombreuses sont les personnes qui ont déjà renoncé à se soigner ou vont renoncer, selon Marc Postel-Vinay, interne en médecine générale à Paris 5 et dirigeant de Docadom.

Il note aussi qu’à l’heure actuelle, des médecins ont décidé de modifier leur pratique de la profession pour se ménager des horaires souples et préserver leur vie privée. Docadom veut rapprocher ces médecins et ces patients qui ne trouvent pas de professionnels de santé.

En quelques clics, on peut faire venir un médecin à son domicile dès 6 heures du matin et jusqu’à minuit, tous les jours de la semaine. En pratique, après son enregistrement, le patient se voit communiquer un délai d’attente qui n’excède pas 1h30-1h45 et qui est actualisé en temps réel.

 

 

Deux formules pour les médecins

Côté tarifs, le patient reçoit une estimation du montant de la consultation en tenant compte des tarifs de la Sécurité sociale. Autrement dit, il faut débourser 35 euros pour une consultation de 8h à 20h et 63,50 euros après 20h.

Si la consultation médicale apparaît non justifiée, un dépassement d’honoraires peut être appliqué. De plus, il est possible de payer directement par carte bancaire sur la plateforme web de Docadom et prochainement sur l’application mobile.

En outre, le service prélève une commission sur l’honoraire des médecins qui représente 10 % pour l’offre de base voire 20 % pour la formule clé en mains avec scooter ou auto, service de comptabilité et matériel pour effectuer les consultations.

Enfin, cette initiative n’est pas forcément du goût de tous. Par exemple, Jean-Christophe Calmes, vice-président du Syndicat Médecins Généralistes (MG) France, estime que Docadom constitue un « confort », une « offre de consommation de soin » ajoutant qu’il n’y a aucun suivi ni connaissance du patient. Or, la profession de médecin est « basée sur une relation de confiance ».

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES