Santé : dépenses "anormalement élevées" pour les plus de 75 ans

Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance santé > Santé : dépenses "anormalement élevées" pour les plus de 75 ans

Actualité de l'assurance

Assurance santéVoir toute son actualité

Santé : dépenses "anormalement élevées" pour les plus de 75 ans

|
Consultations : 2015
Commentaires : 0
Les dépenses augmentent pour les seniors

Les dépenses de santé des personnes âgées sont "anormalement élevées"



Les dépenses de santé du grand âge sont d'un "niveau anormalement élevé", estime le Haut conseil pour l'avenir de l'assurance maladie (HCAAM), dans un avis rendu public vendredi 30 avril et intitulé "Vieillissement, longévité et assurance maladie".
Le HCAAM souligne "le phénomène d'accélération de la dépense qui se traduit, aux plus grands âges, par une sorte de "seconde rupture" dans la courbe d'évolution de la dépense". Cette courbe, qui croît régulièrement à partir de 40 ou 50 ans, change de pente pour monter beaucoup plus fortement autour de 75 ans, essentiellement à cause "de la hausse des dépenses hospitalières", explique le Haut conseil. Les personnes de plus de 75 ans, qui représentent 8% de la population, concentrent à peu près un cinquième de la dépense de soins.

Le Haut conseil prône différentes pistes d'amélioration



Le Haut Conseil estime qu'une part importante de ce "niveau anormalement élevé" des dépenses est du à "des questions de structuration et d'organisation des soins". Elle devrait pouvoir être fortement réduite, "ce qui représenterait au moins une économie de quelques pour cents de la dépense totale de santé, estime le Haut conseil.
Par ailleurs, le Haut conseil juge que l'hôpital est "trop sollicité, mal sollicité" pour les personnes âgées. C'est donc concernant le recours à l'hôpital que les plus importantes améliorations sont possibles". Il dénonce aussi une mauvaise coordination des soins et entre professionnels de santé en ville et institutions sanitaires et médico-sociales. Concernant l'hospitalisation, le Haut conseil souhaite une diminution du fort taux d'admission par les urgences, mais aussi une facilitation des sorties, pour réduire les séjours hospitaliers inadéquats, les réhospitalisations évitables et les mauvaises passations de relais vers les prises en charges ambulatoires et médico-sociales.


Source : AFP


Autres articles du site sur un thème similaire :

- Mutuelle santé : les dépenses de la Sécu augmentent de 4,4%
- Victoire pour Barack Obama : la réforme de l'assurance maladie adoptée

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS