Assurance santé

Santé : des addictologues demandent une taxation sur l'alcool

Publié par le

L'alcool est la seconde cause de cancers

Neuf addictologues ont adressé une lettre ouverte à Agnès Buzyn, ministre de la santé pour demander une taxation sur l’alcool. Taxation qui pourrait ainsi financer les soins et la prévention. L’alcool est responsable de la mort de 3 millions de personnes dans le monde.

Une taxation pour financer les soins et la prévention

Faut-il taxer davantage l’alcool ? C’est ce que souhaitent  plusieurs médecins addictologues qui ont écrit une lettre ouverte à Agnès Buzyn. Dans ce courrier intitulé « Madame la ministre, protégez les Français de l’alcool », les neuf professionnels regrettent que l’alcool soit «le grand absent du financement du Fonds de lutte contre les addictions liées aux substances psychoactives ». Les signataires souhaitent une plus grande taxation de l’alcool. Une taxation qui permettrait ainsi le financement de la prévention, des soins et surtout la réduction de la consommation notamment chez les plus jeunes. Ils demandent une « taxe sur les boissons alcoolisées en fonction du gramme d’alcool pur » et une « taxe sur les dépenses de publicité dont celles sur Internet ».

Les médecins rappellent que la hausse des prix en matière de lutte contre le tabac a eu d’excellents résultats. Plus d’un million de fumeurs quotidiens ont arrêté de fumer entre 2016 et 2017.

92% des Français souhaitent des mesures pour protéger les jeunes

L’alcool continue de faire des ravages. Dans son dernier rapport, l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) indique que la consommation d’alcool est responsable de la mort de 3 millions de personnes dans le monde. Un chiffre d’autant plus dramatique quand on sait qu’il tue davantage que le sida ou encore la tuberculose. Comme l’indiquent les addictologues dans le courrier, 92% des Français sont favorables à la prévention et souhaitent des mesures protégeant les jeunes. C’est d’ailleurs la première cause de mortalité dans cette catégorie de la population. N’oublions pas que l’alcool est :

  • La deuxième cause de cancers
  • La première cause de démence précoce
  • La deuxième cause d’hospitalisation médicale
  • Impliqué dans la moitié des violences faites aux femmes et aux enfants
  • Première cause de retard mental chez les enfants

Le coût social de l’alcool avoisine les 120 milliards d’euros par an.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES