• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance santé

Santé et pilules contraceptives

Publié par le

La prise de pilules constitue la méthode de contraception la plus utilisée en France. Ces pilules contraceptives sont délivrées sous ordonnance médicale et, depuis 2012, les moins de 18 ans bénéficient de la gratuité de ces produits.

Les pilules de 3ème génération suscitent cependant la polémique quant à leurs effets secondaires. Que ce soit en termes de dépenses ou de garantie santé, la souscription d’une bonne assurance santé reste indispensable.

Comment fonctionne les pilules ?

Les pilules contraceptives sont utilisées afin de modifier les taux d’hormones chez la femme et ainsi empêcher l’ovulation. La plupart de ces produits contiennent de la progestérone et des œstrogènes, dont les quantités sont différentes en fonction de la pilule. Durant la prise de pilule, le cycle de la femme se limite à un cycle artificiel. Sans ovulation et de par la difficulté de passage des spermatozoïdes, les risques de grossesse deviennent ainsi minimes, voire nuls.

Une délivrance en pharmacie

Les pilules contraceptives sont délivrées uniquement sur ordonnance médicale. Dans le cas d’une contraception d’urgence, les pharmaciens peuvent néanmoins en distribuer. Depuis fin 2012, les mineures âgées de 15 à 18 ans bénéficient de la gratuité des pilules et la prescription reste protégée par le secret professionnel. Le renouvellement d’une prescription datant de moins d’un an peut être effectué par un pharmacien ou un infirmier, avec une durée n’excédant pas les 6 mois.

Quelques risques associés

La prise de pilules contraceptives s’accompagne de quelques effets secondaires, dont la prise poids, les nausées, les jambes lourdes, l’aménorrhée ou dysménorrhée ainsi que les saignements ponctuels. Les pilules de 3ème génération augmentent également les risques d’accident thromboembolique, particulièrement si elles sont associées au tabagisme. Plus l’âge augmente, plus les risques sont élevés. Les personnes à problèmes cardiovasculaires sont également plus concernées par ces risques d’accident. Un suivi médical régulier reste ainsi conseillé aux femmes prenant la pilule. Le médecin saura prescrire les produits contraceptifs les plus adaptés à l’état de santé de chacun.

Les prises en charge de l’assurance santé

Depuis mars 2013, les pilules de 3ème génération ne sont plus remboursées par l’Assurance Maladie. Les autres pilules peuvent néanmoins être prises en charge à 100% pour les moins de 18 ans et à 65% pour les personnes majeures. Une assurance santé est indispensable pour bénéficier d’un remboursement complet, que ce soit en termes d’achat ou de consultation médicale. En cas d’accident thromboembolique, l’assureur peut prendre en charge l’ensemble des soins, à condition que le contrat signé prévoie cette couverture.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES