Assurance santé

Santé : gare aux amandes d'abricot qui contiennent du cyanure

Publié par le , Mis à jour le 31/07/2018 à 12:02

Santé : surveillez votre consommation d'amandes d'abricot !

Vous ne le saviez peut-être pas mais il est possible de consommer les amandes d’abricot, expression qui désigne ces graines que l’on trouve à l'intérieur des noyaux d'abricot. Toutefois, leur consommation doit être limitée. En effet, l'Agence nationale de Sécurité sanitaire (Anses) rappelle qu’elles contiennent du cyanure. Explications.

154 cas d’intoxication en 5 ans

Après avoir averti sur le miel et les produits de la ruche, l'Anses se fait l’écho de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) et recommande de limiter la consommation des amandes d'abricot, c’est-à-dire les graines qui se trouvent dans les noyaux d'abricot.

Plus précisément, l’établissement public précise que leur consommation journalière peut représenter « environ une à trois amandes pour les adultes » et seulement la « moitié d’une petite amande » pour les enfants. Mais, pas davantage !

A l’appui de cette recommandation, l’Agence évoque 154 cas d’intoxication recensés entre début 2012 et octobre 2017. Parmi ces cas, une femme d’une cinquantaine d’années avait consommé 50 amandes en un seul jour conduisant à son hospitalisation en hypotension. Un homme âgé de 87 ans avait quant à lui mangé 40 amandes avant de faire un malaise cardiaque.

Si l’on excepte ces deux cas assez « extrêmes », les symptômes suivants doivent attirer votre attention en cas de consommation d’amandes d’abricot :

  • Des vertiges,
  • Une sensation de malaise,
  • Des maux de tête,
  • Des troubles digestifs,
  • Des palpitations,
  • ou encore une gêne respiratoire.

De prétendues vertus anti-cancer…

Au-delà de cet état des lieux, l’Anses signale que les amandes de noyaux d'abricot sont bien connues des « confectionneurs de confitures » avant d’ajouter qu’elles sont désormais de plus en plus fréquemment consommées en tant que « remède naturel » en raison de « prétendues propriétés anti-cancer ». Et, l’organisme de préciser qu’il n’existe à ce sujet « aucune preuve scientifique ».

En dépit de l’absence de tout fondement scientifique à ces prétendues vertus, l’Agence fait état d’un véritable « engouement » visible sur la Toile avec des plateformes web qui incitent à une importante consommation d’amandes d’abricot : jusqu’à 10 amandes pour se prémunir de l’apparition de la maladie et jusqu’à 60 amandes pour les personnes qui souffriraient d’un cancer.

Enfin, si vous consommez des amandes d’abricot à des fins exclusivement alimentaires, il n’y a aucun risque. Veillez simplement à les consommer avec modération.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES