Assurance santé

Santé : Haribo veut stopper la production d'un bonbon alcoolisé

Publié par le , Mis à jour le 21/01/2020 à 10:09

Haribo part en guerre contre une entreprise espagnole qui commercialise des bonbons à l’alcool. Des bonbons qui ressemblent étrangement à un des best-sellers du géant industriel. Outre cette affaire de violation des droits de propriété intellectuelle, la question de l’incitation à la consommation d’alcool chez les jeunes se pose.

Un verre de vin équivaut à huit petits oursons

Le géant Haribo part en guerre contre une start-up espagnole. Le motif ? Cette petite entreprise produit des petits oursons en gélatine imbibés d’alcool. Des friandises qui ressemblent étrangement à « l’ours d’or », célèbre produit de la marque : « Comme d’habitude pour ce genre d’affaires, Haribo a lancé une procédure judiciaire pour protéger les marques déposées » indique la porte-parole de l’industriel.

Si Haribo estime qu’il s’agit d’une violation des droits de propriété intellectuelle, le PDG de Ositos con alcohol se défend : « Nous ne faisons aucun mal à leur marque et les ours ne se ressemblent pas ». Bien qu’il reconnaisse être « terrorisé » devant l’action de ce mastodonte, Ander Méndez ne compte pas arrêter la production de ces « bonbons bourrés ».

En Espagne, l’entreprise créée en 2019 fait polémique. Les trois créateurs ont reçu une aide à l’innovation de la mairie de Getxo. Un coup de pouce qui ne plaît pas à certains élus qui dénoncent notamment une incitation à la consommation d’alcool chez les jeunes. Il faut dire que les friandises contiennent 15 degrés d’alcool soit environ un verre de vin pour huit oursons.

L’alcool chez les jeunes en France

Dernièrement, Santé Publique France a dévoilé les résultats d’une étude sur la consommation d’alcool en France. On y apprend notamment que c’est l’Occitanie qui décroche la palme de la région ou l’on consomme le plus d’alcool. Plus de 12% des adultes de 18 à 75 ans boivent de l’alcool quotidiennement contre 7% en Ile-de-France.

D’après une enquête diffusée sur le site du gouvernement, quasiment 86% des jeunes de 17 ans ont déjà expérimenté l’alcool. Près de 8.5% ont une consommation régulière (au moins 10 fois dans le mois) et 44% d’entre eux ont déclaré une alcoolisation ponctuelle importante dans le mois.

Des jeunes qui a 67.3% aiment les alcools « forts et spiritueux »,  63,5% préfèrent la bière et 35,9% les vins et champagne. Des taux qui ne risquent pas de chuter car plus de la moitié des jeunes de 16 ans qui ont consommé de l’alcool estimaient en 2015 ne pas avoir de difficulté à se procurer de l’alcool.

Rappelons que l’alcool reste aujourd’hui l’une des premières causes de mortalité dans le pays avec 40 000 décès chaque année.

Attention aux bonbons au cannabis

En août 2019, le centre antipoison de Paris alerte sur l’augmentation de la consommation des bonbons au cannabis. Les friandises commercialisées à l’étranger pouvaient être confondues par des enfants. Une consommation accidentelle qui pouvait provoquer chez les plus jeunes « des bad trips plus importants que s’ils avaient fumé un joint » explique à cette époque le Dr Vodovar, médecin au centre antipoison de Paris sur France Info.

Selon une étude de l’agence du médicament, les intoxications au cannabis chez les enfants ont triplé en 4 ans. Des intoxications qui concernent généralement des enfants d’au moins 18 mois.

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance santé

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

}