• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance santé

Santé : la consultation à 25 euros ne suffit pas

Publié par le

Médecin : 25 euros au lieu de 23 pour une consultation ?

Une visite chez le médecin devrait coûter plus cher à l’avenir. Suite aux négociations entre l’Assurance maladie et les représentants des médecins de France une solution aurait été trouvée : augmenter de un puis deux euros les consultations.

Une augmentation du tarif de la consultation en deux étapes

Les négociations ont lieu depuis février 2016 entre l’Assurance maladie et les syndicats des médecins libéraux. Le but de ces échanges est une revalorisation du secteur et pour cela la Caisse d’assurance maladie propose 750 millions d’euros par an. Ce montant, s’il inclut les complémentaires santé, atteint le milliard d’euros.

Concrètement, ces 750 millions se traduisent en partie par une augmentation du tarif des consultations. L’assurance maladie propose ainsi une consultation à 25 euros au lieu de 23 mais qui augmenterait en deux fois. Une augmentation d’un euros arriverait en 2017 puis une autre du même montant en 2018. Deux étapes donc pour amortir la différence de coûts pour la Caisse. En effet, la première conséquence pour l’Assurance maladie est une augmentation de ses remboursements de l’ordre de 445 millions.

Le tarif de la consultation chez un généraliste et un spécialiste est différent. Mais avec ce nouveau prix, les médecins généralistes s’aligneraient donc sur la somme que les spécialistes de la profession demandent. Le texte parle également d’autres revalorisations comme la consultation pour les enfants de moins de 6 ans qui pourrait atteindre 30 euros, les consultations complexes passeraient à 46 euros tandis que 60 euros seraient demandés pour les cas les plus lourds.

Par cette revalorisation, l’attractivité de la profession de médecin généraliste pourrait y gagner. Cette activité n’est en effet pas l’objectif premier des jeunes en médecine qui préfèrent davantage exercer en hôpitaux.

Médecins : les syndicats restent insatisfaits

Les cinq syndicats de la profession ne sont cependant pas satisfaits de cette proposition. Ils la jugent insuffisante au regard des besoins des médecins généralistes qu'ils estiment plus proche d'un chiffre tournant autour du milliard d’euros. Les négociations ne sont pour autant pas terminées et de nouvelles évolutions interviendront.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES