Assurance santé

Santé : la couverture vaccinale stagne dangereusement dans le monde

Publié par le

La couverture vaccinale inquiète les autorités de santé

L’ONU dévoile un rapport sur la couverture vaccinale dans le monde. Près de 20 millions d’enfants n’ont pas reçu les vaccins pouvant les protéger des maladies mortelles comme pour la rougeole. Un constat qui inquiète les organisations de santé.

« Prolifération des fausses informations »

En 2018, près de 20 millions d’enfants n’ont pas reçu les vaccins pouvant éviter des maladies mortelles. Ce chiffre qui fait froid dans le dos vient pourtant d’être communiqué par l’ONU.

Dans le rapport rédigé par l’OMS et l’Unicef, on apprend par exemple que le taux de couverture vaccinale pour le vaccin du DTP (diphtérie, tétanos, coqueluche) et de la rougeole stagne à 86%. Si à première vue, le taux peut paraitre conséquent, il n’est pas assez élevé pour assurer une protection maximale d’une population.

Plusieurs raisons peuvent expliquer cette stagnation pour le moins inquiétante dont « des conflits, des inégalités et une complaisance » ainsi que la « prolifération des fausses informations » notamment pour le vaccin de la rougeole. Rien que dans le pays, une récente enquête a mis en avant qu’un Français sur trois ne croit pas que les vaccins soient sûrs.

350 000 cas de rougeole en 2018 dans le monde

Pour l’année 2018, ce sont 350 000 cas de la rougeole qui ont été recensés à travers la planète. Et les chiffres de cette année 2019 ne devraient aller en s’améliorant avec un premier trimestre particulièrement mauvais : « Les raisons de ces épidémies sont très diverses mais la cause première est que des enfants vivent dans des communautés ou le vaccin antirougeole est insuffisant et les enfants eux-mêmes individuellement non immunisés » explique Kate O’Brien, directrice du département immunisation et vaccins à l’OMS.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES