Assurance santé

Santé : la pollution de l'air à l'origine d'un diabète sur sept

Publié par le

420 millions de personnes atteintes de diabète dans le monde

Un diabète sur sept serait dû à la pollution de l’air selon une étude publiée samedi 30 juin par des chercheurs de l’université de médecine Washington à Saint-Louis (Etats-Unis). Le diabète ne cesse de croître à travers le monde. On estime à 420 millions de nombre de personnes atteintes de la maladie.

La pollution de l’air à l’origine de 3,2 millions nouveaux cas de diabète

La pollution favorise-t-elle l’apparition du diabète ? Selon une étude américaine, la réponse est oui. Des scientifiques de l’université de médecine Washington à Saint-Louis (Etats-Unis) viennent de prouver le lien entre les deux. Dans cette étude, publiée samedi 30 juin, dans la revue The Lancet Planetary Health, les chercheurs expliquent qu’un diabète sur sept serait dû à la pollution de l’air. « La pollution a contribué à 3,2 millions de nouveaux cas de diabète dans le monde en 2016, ce qui représente environ 14% des nouveaux cas », expliquent les auteurs de l’étude.

Pour obtenir cette estimation de 14 %, les scientifiques ont récolté et analysé les données médicales de 1,7 million d'anciens combattants américains. Suivis pendant 8,5 ans, ces vétérans présentaient la particularité de ne pas être atteint de diabète à l’origine. Pour leur expérience, les chercheurs ont développé plusieurs modèles statistiques afin de savoir dans quelle mesure la pollution de l'air dans leur lieu de résidence pouvait expliquer qu'ils devenaient diabétiques. « On pense que la pollution réduit la production d'insuline et déclenche l'inflammation, empêchant le corps de convertir le glucose sanguin en énergie dont le corps a besoin pour rester en santé », indiquent-ils dans leur étude.

420 millions de personnes atteintes dans le monde

Le diabète est une maladie qui ne cesse de croître à travers le monde. Selon les derniers chiffres, 420 millions de personnes en sont atteintes. Parmi eux, 30 millions sont Américains. Si la mauvaise alimentation, le surpoids ou encore la sédentarité étaient déjà reconnus comme des facteurs de risque, les dangers de la pollution sont encore bien trop méconnus. En 2016, les chercheurs estiment que 8,2 millions d'années de vie en bonne santé ont été perdues à cause de la pollution atmosphérique. Une pollution qui affecte bien plus les populations de pays où la réglementation est moins stricte. Selon l’article, tous les pays ne seraient en effet pas égaux devant le risque de diabète lié à la pollution. Des pays à faibles revenus et, ou, qui ne respectent pas les réglementations sont bien plus exposées. C’est notamment le cas de l’Inde ou du Pakistan. A l’inverse, la France ou la Finlande sont citées comme des pays plus riches, bien moins exposés.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES