Assurance santé

Santé : la société Carmat veut produire 500 prothèses cardiaques par an

Publié par le

La société Carmat souhaite produire 800 coeurs par an

La société française Carmat ouvre sa première usine à Bois d'Arcy en région parisienne pour confectionner des prothèses cardiaques. À terme, l’entreprise souhaite produire 800 cœurs par an.

400 pièces nécessaires pour assembler un cœur Carmat

C’est une success story à la française. La société Carmat ouvre sa première usine de prothèses cardiaques. Le concepteur et développeur du projet de cœur artificiel le plus avancé au monde a annoncé la certification de son nouveau site de production situé Bois d’Arcy en région parisienne. Des bâtiments de 1,500 m2 qui permettront de produire jusqu’à « 800 unités par an à pleine capacité ». Comme l’explique le communiqué de presse de la société Carmat, ce nouveau site qui ressemble à un laboratoire géant permettra « d’augmenter la cadence de production et notamment renforcer la qualité de nos prothèses pour mieux servir les patients à travers le monde ». Dans cette usine, il n’y aura pas de fabrication sur-mesure, les prothèses cardiaques seront standardisées. 400 pièces sont nécessaires pour assembler une prothèse en plastique. Une grande partie de cet assemblage se fait grâce à l’aide d’un robot mais aussi avec l’intervention de l’homme.

20 millions de patients sont concernés par l’insuffisance cardiaque chronique

La société Carmat a fabriqué pas moins de 55 prothèses de cœur et en a implanté sur une dizaine de patients. Des patients atteints de problèmes cardiaques qui ont tous survécu à l’opération mais qui sont pour certains décédés. Début août, un hôpital du Kazakhstan a transplanté avec succès un cœur sur un patient qui avait survécu 8 mois avec une prothèse cardiaque Carmat.   


Il faut savoir qu’aujourd’hui, l’insuffisance cardiaque chronique touche plus de 20 millions de patients en Europe et aux Etats-Unis. Selon les derniers chiffres, moins de 50% des patients atteints de cette maladie survivront 5 ans après le diagnostic. Chez France Inter, Stéphane Piat, le directeur général de Carmat explique que « 178 000 patients entre l’Europe et les Etats-Unis auraient besoin d’une transplantation pour 5 000 cœurs disponibles seulement ».


En 2016, il y a eu en France :

  • 5891 organes ont été greffés soit 2,5 % de plus qu’en 2015
  • 3615 greffes rénales dont 576 à partir de donneurs vivants
  • 477 greffes cardiaques
  • 371 greffes pulmonaires
 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES