Assurance santé

Santé : les données médicales de 500 000 personnes ont fuité

Publié par le

Les données médicales de 500 000 personnes ont fuité sur le dark web. Des pirates informatiques ont réussi à dérober des informations confidentielles (coordonnées, état de santé, nom du médecin traitant …) à une trentaine de laboratoires.

Des données volées à une trentaine de laboratoires

L’information a été révélée par Libération et Zataz, un blog spécialisé en cybersécurité. Les données médicales de près de 500 000 personnes en France ont fuité.

Noms, coordonnées, téléphones, adresse mails et même un numéro de Sécurité sociale ont été piratés. Pire encore, ces renseignements pouvaient être accompagnés d’indications sur le groupe sanguin, le médecin traitant et parfois même l’état de santé du patient.

Mais d’où proviennent ces informations ? Selon Libération, ces données confidentielles viendraient d’une trentaine de laboratoires de biologie qui se trouvent en grande majorité dans le quart nord-ouest du pays.

Ces données se sont retrouvées sur le dark net avant d’être diffusées gratuitement. A l’origine, le fichier piraté a fait l’objet d’une négociation commerciale entre plusieurs pirates. L’un d’entre eux l’a diffusé gratuitement suite à une dispute.

Le fondateur de Zataz, blog qui a repéré la fuite explique l’ampleur de ce piratage :  “ Des fuites comme ça, j’en vois tous les jours, par contre, ce qui est inédit, c’est le nombre de données de santé dans un même paquet ”.

Des attaques qui se multiplient

En février dernier, le centre hospitalier de Dax a été victime d’une cyberattaque de grande ampleur. Un malware prenant en otage les systèmes informatiques et les données pour exiger une rançon. « Cette attaque a mis hors service la totalité de notre système d'information par cryptage des données. Les données n'ont pas été volées, elles sont toujours sur nos serveurs, mais elles sont cryptées et donc ne sont plus accessibles », a expliqué Aline Gilet-Caubere, directrice adjointe de l'hôpital de Dax-Côte d'Argent à Sud-Ouest.

Une attaque qui a complétement paralysée l’hôpital qui a dû revenir au papier et stylo pendant plusieurs heures. Une équipe de spécialistes en cybersécurité est intervenue pour évaluer la situation.

Le centre hospitalier de Dax n’est pas un cas isolé. En 2019, le CHU de Rouen en Seine-Maritime avait subi une attaque similaire. Ce dernier avait été très touché et l'ensemble de son système informatique avait été rendu hors service. Là aussi, le papier et le stylo avaient été de rigueur durant quelques heures.

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance santé

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

}