• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance santé

Santé : les Français et le surpoids

Publié par le

Le 5 mars dernier, les résultats d’une étude sur la santé et l’alimentation des Français ont été publiés. Les principaux enseignements de ce sondage ? Si la grande majorité des Français se croit en bonne santé et pense avoir adoptée une bonne alimentation, ils sont près de 16 % à être frappés d’obésité et 30 % en surpoids. Explications.

La définition d’une « bonne alimentation »

Selon cette étude réalisée auprès de 2 339 personnes âgées de 18 ans et plus dont 1 338 adhérents MGEN, organisme pour lequel Opinion Way a mené l’étude, 86 % des Français pensent avoir une « bonne alimentation ».

Cependant, le docteur Karim Ould-Kaci, médecin de santé publique et responsable du département innovation et développement à la MGEN, insiste sur la définition d’une bonne alimentation. En effet, les personnes interrogées ne semblent pas prendre en compte les composants nutritifs des aliments qu’elles ingurgitent. D’ailleurs, 46 % des Français mangent régulièrement dans les fast-foods.

Ceci étant, bien que 16 % des Français interrogés soient obèses et 30 % en surpoids, Thibaut de Saint Pol, sociologue spécialiste de l'alimentation à l'ENS de Cachan, révèle que ces chiffres sont les plus bas en termes d’obésité dans toute l’Europe.

Ce que l’étude révèle

L’étude réalisée par Opinion Way pour la MGEN laisse apparaître que 76 % des personnes sollicitées pensent être en bonne santé et que 86 % d’entre elles croient qu’elles s’alimentent correctement, alors que la réalité est toute autre.

En effet, en 2012, 16 % de la population française est atteinte d’obésité et 30 % de surpoids, avec un indice de masse corporelle (IMC) entre 25 et 30 pour le surpoids et supérieur à 30 pour l’obésité.

De plus, seuls 42 % des personnes atteintes d’obésité consultent un nutritionniste pour remédier à ces difficultés.

Ce que préconise le sociologue Thibaut de Saint Pol, c’est d’accompagner et d’aider ces personnes afin qu’elles s’aperçoivent de leurs difficultés, prennent en main leur pathologie et changent leur façon de s’alimenter, au lieu de les blâmer ou de les orienter vers des traitements à risques.

A l’heure de lutter contre l’obésité et le surpoids, il peut être bon de posséder une bonne assurance santé. En effet, certaines offres peuvent s’accompagner de garanties adaptées à ce type particulier de pathologies pour une prise en charge optimale.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES