Assurance santé

Santé : les salariés de plus en plus fatigués

Publié par le

Un salarié sur deux est épuisé par son travail

En 1965, Henri Salvador chantait « Le travail c’est la santé ». Une chanson qui ne semble plus faire écho aux salariés du privé. Près d’un salarié sur deux estime que son travail est épuisant.

7 salariés sur 10 estiment que le travail est « nerveusement fatigant »

Les salariés sont fatigués. C’est le bilan que dresse le dernier baromètre publié par Ifop. Dans les faits, c’est un salarié sur deux qui se dit « épuisé » par son travail. L’enquête a été menée auprès de 4 552 salariés du secteur privé entre les mois de mai et juin 2019.

Premier constat assez surprenant, les jeunes sont les plus touchés par ce phénomène. L’étude révèle que 53% des sondés estiment que leur travail est « physiquement fatiguant ». Un taux en augmentation de 6 à 8 points dans certains secteurs professionnels comme l’industrie, les services, chez les cadres ou encore chez les employés. Et le chiffre bondit de 10 points de plus pour les moins de 30 ans.

Une augmentation fulgurante qui peut s’expliquer par le fait que le travail demandé nécessite pour 78% des sondés « de longues périodes de concentration » mais aussi pour 70% la nécessité de « travailler très vite ou très intensément ». Au final, 7 salariés sur 10 estiment que le travail est « nerveusement fatiguant » avec là encore une augmentation très nette chez les moins de 30 ans (+7 points).

Autre point de crispation : le temps passé dans les transports. Aujourd’hui, près de 38% des salariés sondés passent  au moins une heure par jour dans la voiture, les bus ou encore dans les métros. Ils étaient 34% l’année dernière.

A la maison, c’est encore du travail

Une fois rentrés à la maison, les salariés n’ont pas forcément le temps de profiter de leur soirée. L’enquête révèle que 4 salariés sur 10 travaillent chez eux le soir. Pire, 38% avouent « même travailler de plus en plus ». Un chiffre qui a augmenté de 4 points en quatre ans.

Si à première vue, les conditions de travail sont loin d’être joyeuses, 56% des sondés trouvent que leur entreprise se soucie du bien-être au travail soit une augmentation de 3 points par rapport à l’année dernière.

Pour améliorer la situation, nombreux sont ceux à penser qu’il faudrait assouplir les horaires et carrément réduire le temps de travail.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES