Assurance santé

Santé : les soignants plus malades que le reste de la population

Publié par le

38% des soignants ont été malades au cours des deux derniers mois

Selon une étude publiée par Odexa, les professionnels de santé sont plus malades que le reste de la population. Et pourtant, ils ne prennent que 7,5 jours d’arrêt de travail soit deux fois moins que les autres salariés.

Des personnels de santé qui boivent et fument

C’est bien connu « les cordonniers sont toujours les plus mal chaussés », les professionnels de santé résument à eux seuls cette expression. D’après une étude publiée par Odexa, 38% des soignants ont été malades au cours des deux derniers mois. Un chiffre pour le moins inquiétant car il est deux fois plus important que le reste de la population et surtout en augmentation de 6 points par rapport à l’année 2017. Et pourtant, ils ne prennent en moyenne que 7,5 jours d’arrêt de travail durant ces douze derniers mois soit deux fois moins que les autres salariés. Par ailleurs, l’étude met en exergue des comportements à risque des professionnels de santé :

  • 1 médecin sur 10 consomme de l’alcool quotidiennement. Ils sont 3 sur 10 à en consommer plusieurs fois par semaine.
  • Plus de un soignant sur 10 (12%) fume quotidiennement. Un sur quatre (22%) fume occasionnellement. Le taux de fumeurs chez les infirmiers et les aides-soignants est quasiment le même que le niveau national.
  • Plus d’un tiers des soignants n’a pas aucune activité physique régulière.

Mais comment expliquer ce constat ? La pression et les conditions de travail des professionnels de santé expliquent en grande partie cette situation gravissime. Il faut savoir qu’en moyenne, ils sont près de 6 sur 10 à être sollicités pour travailler le week-end. Le chiffre monte à 9 sur 10 chez les infirmiers et les aides-soignants. Des sollicitations qui ont un impact sur la qualité du sommeil. Les sondés de cette étude avouent qu’ils sont quasiment un quart à avoir des troubles du sommeil.

53% ne sont pas vaccinés contre la grippe

L’étude démontre que ces médecins, infirmiers ou encore aides-soignants sont plutôt mauvais élèves en matière de prévention. Ils sont deux soignants sur 5 et 6 médecins sur 10 à ne pas avoir de médecin référant. Chiffre plus surprenant, ils sont 53% à ne jamais se faire vacciner contre la grippe.

Début décembre 2018, Agnès Buzyn, ministre de la santé a annoncé le dégel de 415 millions d’euros pour les hôpitaux. Un geste qui avait déjà été demandé, quelques semaines auparavant, par quatre fédérations hospitalières du privé.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES