Assurance santé

Santé : MediEval4i, le nouveau site pour noter les médecins

Publié par le , Mis à jour le 18/04/2019 à 14:25

Noter son médecin c'est possible grâce au site MediEval4i

Il y a du nouveau dans le paysage de la santé. Le site MediEval4i permet à un internaute de noter son médecin. Si l'Ordre des médecins attend pour s'exprimer, le premier syndicat des généralistes estime que les médecins devront faire face à "une pression supplémentaire". 

Le patient peut évaluer cinq critères 

"Vous avez le droit de savoir qui vous soigne", c'est par cette accroche que MediEval4i accueille l'internaute. Ce tout nouveau site Internet ouvert depuis le lundi 15 avril 2019 permet au patient de noter son médecin. Tout comme les hôtels ou les restaurants, un internaute peut désormais donner son avis sur cinq critères : la qualité de l'accueil, la durée de la consultation, la qualité de l'écoute, la ponctualité du médecin et les explications sur le traitement. Aux détracteurs du site, Mathias Matallah, son fondateur répond dans les colonnes du Parisien : "On n'évaluera pas la compétence médicale du professionnel de santé". Conscient que le sujet est ultra sensible, le créateur rajoute que "le médecin aura un droit de réponse et qu'un dispositif de modération très stricte des avis contre le dénigrement, la diffamation ou encore la misogynie est mis en place". 

Et qu'en pensent les principaux concernés ? Si l'Ordre des médecins n'a pas souhaité réagir à ce lancement, le premier syndicat des généralistes reste sur la réserve. Pour Jacques Battistoni, président de MG-France, ce site de notations va "accroître une pression supplémentaire" alors même que les médecins doivent faire face à une pénurie des patriciens. 

Le problème des déserts médicaux 

En effet, selon un sondage Viavoice, 49% des personnes résidant en milieu rural ont du mal à avoir accès à un médecin. En comparaison, les Parisiens ne sont que 14% à vivre cette situation. Face à ce constat, l'idée de contraindre les jeunes médecins à s'installer dans les déserts médicaux avait un temps été évoqué. Une idée balayée d'un revers de main par Agnès Buzyn, ministre de la santé : "une réponse simpliste à un problème plus large et profond. Elle mettrait encore plus mal le système français" avait t-elle expliqué lors d'une interview lors du Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES