Assurance santé

Santé mentale : les consultations de psychologie prescrites seront remboursées

Publié par le , Mis à jour le 29/09/2021 à 16:04

Le mardi 28 septembre durant les Assises de la santé mentale et de la psychiatrie, Emmanuel Macron a annoncé diverses mesures pour rénover le secteur et faciliter la prévention en la matière. Parmi ces mesures, on trouve le remboursement des séances de psychologie. Toutefois, ces séances seront plafonnées à 40 euros maximum.

Remboursement des consultations de psychologie à partir de 2022

La crise de Covid-19 a mis en évidence les difficultés éprouvées par le secteur de la santé mentale. Depuis le début de la crise, la santé mentale des Français a été sérieusement affectée : l'enquête CoviPrev réalisée par Santé publique France montrait que 63 % des Français déclaraient avoir eu des problèmes de sommeil durant les 8 deniers jours, un niveau plus élevé qu'en dehors de la pandémie. En outre, 15 % d'entre eux souffriraient de signes dépressifs, 10 % auraient eu des pensées suicidaires pendant l'année (+5 % par rapport à avant la pandémie), et 23 % seraient touchés par de l'anxiété.

« La pandémie a révélé l'importance du sujet de la santé mentale », a ainsi clamé le président de la République à l'issue des Assises de la santé mentale et de la psychiatrie, avouant aussi que « pendant longtemps les moyens mis n'ont pas été à la hauteur ». Pour répondre à cette problématique, les consultations de psychologues « seront remboursées pour toute la population à partir de trois ans », a expliqué Emmanuel Macron. Le forfait « sera adressé par prescription médicale à des psychologues », a ajouté le président. Il sera également renouvelable au besoin.

Un plafonnement du remboursement des séances chez le psychologue

Attention toutefois, ces remboursements seront plafonnés : la première consultation pourra être indemnisée jusqu'à 40 euros, puis les suivantes à 30 euros, sans dépassement d'honoraires possible pour les praticiens.

Et ce plafonnement fait grincer des dents au sein de la profession. « Chez un psychologue libéral, une consultation est facturée en moyenne 60 €, sur lesquels nous payons 50 % de charges. Je ne vois pas comment on pourrait s'en sortir avec 30 €. J'ai la chance d'avoir une clientèle qui continuera de venir sans remboursement de la Sécu mais avec celui des mutuelles, qui ont fait beaucoup d'efforts ces derniers mois. Mais beaucoup de collègues n'ont pas le choix. Une chose est sûre : des cabinets vont fermer et des psychologues se reconvertir », explique à La Croix Caroline Fanciullo, psychologue à Aix-en-Provence et présidente de l'association Propsy.

800 postes seront créés dans les centres médico-psychologiques

Autre mesure prévue par le gouvernement : la création de 800 postes dans les centres médico-psychologiques (CMP) afin de « réduire au maximum les délais d'attente », selon Emmanuel Macron. En effet, il a pointé que « dans les territoires qui sont le plus en tension », les délais d'attente sont « supérieurs à 18 mois, pendant lesquels évidemment la santé des personnes souffrantes se dégrade ».

De surcroît, les pouvoirs publics prévoient une enveloppe supplémentaire de 8 millions d'euros « dédiée à la santé mentale », intégrée au quatrième programme d'investissements d’avenir (PIA4).

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance santé

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

}