Santé mobile : les Français réceptifs

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance santé > Santé mobile : les Français réceptifs

Actualité de l'assurance

Assurance santéVoir toute son actualité

Santé mobile : les Français réceptifs

|
Consultations : 1272
Commentaires : 0
Simulation gratuite d'assurance santé : Economisez sur votre assurance santé

Selon le sondage « Les Français et les applications médicales sur smartphones » réalisé par Groupe Pasteur Mutualité et Viavoice, 65 % des Français estiment que la santé mobile pourrait s’inscrire dans leur quotidien. Explications.

Automédication et auto-surveillance

Au sujet des applications mobiles consacrées à la santé, 65 % des Français estiment que ces nouveaux dispositifs favoriseront automédication et auto-surveillance. D’ailleurs, c’est déjà le cas aujourd’hui. Une avancée qui profite par exemple aux personnes diabétiques qui peuvent mieux suivre et surveiller leur glycémie.

En outre, ces applications mobiles devraient modifier la relation patient-médecin traitant selon 53 % des Français interrogés. Ils considèrent aussi qu’elles constituent un « progrès pour la médecine ».

La solution face aux déserts médicaux ?

Cette nouvelle étude de Groupe Pasteur Mutualité signale également que, selon 67 % des sondés, les applications médicales sur smartphones peuvent faciliter les « consultations à distance des Français habitant dans des déserts médicaux ». D’ailleurs, ce sont surtout les seniors qui sont sensibles à cette idée partagée par 65 % des 65 ans et plus contre la moitié des Français entre 25-34 ans.

Santé mobile : un « progrès pour la médecine » ?Toutefois, les résidents des communes de moins de 20 000 habitants sont assez sceptiques : seuls 52 % d’entre eux considèrent que ces applications peuvent aider à lutter contre la désertification médicale. En revanche, ce sont près de 64 % des habitants de l’agglomération parisienne qui pensent ainsi.

Face à l’inflation des frais de santé, avoir une bonne mutuelle permet de se soigner sans se ruiner en bénéficiant d’une prise en charge complémentaire. Selon le contrat souscrit, ce « coup de pouce » peut concerner un ou plusieurs postes de dépenses (optique, dentaire, hospitalisation,…).

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance CHIEN ET CHAT Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS