Assurance santé

Santé : un test rapide pourrait détecter le cancer

Publié par le , Mis à jour le 13/12/2018 à 10:29

Un test sanguin qui pourrait détecter le cancer en dix minutes

Des chercheurs australiens viennent de mettre au point un test capable de détecter le cancer en l’espace de dix minutes. Ce test pourrait ainsi limiter des techniques invasives et coûteuses.

Un test pour détecter le cancer 10 minutes

Une simple prise de sang pourra-t-elle bientôt détecter le cancer ? Des chercheurs australiens de l’université de Queensland viennent d’annoncer la conception d’un test qui pourrait détecter la maladie en dix minutes. Ce test détecterait l’ADN du cancer dans le sang du patient grâce au marqueur biologique que l’on retrouve dans la plupart des cancers. En clair, ce test peut distinguer des cellules saines ou malades. Lorsque que des cellules malignes sont détectées, le liquide du test change de couleur. Selon les chercheurs, il pourrait détecter 90 cas de cancer sur 100. Pour le moment, le test permet de dire si « oui » ou « non » des cellules cancéreuses sont présentes dans l’organisme. Mais, pour le moment, il ne permet pas de savoir quel organe est touché par la maladie.

Cette découverte pourrait limiter des techniques invasives et coûteuses comme c’est le cas pour la biopsie. Aujourd’hui, 400 000 nouveaux cas de cancer sont identifiés en France chaque année. 30% des cancers sont diagnostiqués à un stade métastatique. Ce qui signifie que la maladie s’est déjà propagée sur dans l’organisme.

Une détection en amant pour lutter efficacement contre le cancer

Pour améliorer la prise en charge des patients, les chercheurs et médecins s’emploient à développer l’analyse sanguine pour détecter le cancer. Ainsi, une détection en amont permettrait de lutter contre une tumeur moins agressive.
En septembre dernier, le Centre international de recherche (CIRC) a dévoilé des chiffres inédits. En 2018, ce sont près de 10 millions de personnes dans le monde qui vont mourir d’un cancer. Par ailleurs, nous apprenions qu’un homme sur cinq et une femme sur six dans le monde souffriront un jour de cette maladie.

Au printemps 2018, ce même Centre international de recherche sur le cancer annoncé que 40% des cancers pourraient être évités sur le territoire. Le tabac, l’alcool, la malbouffe et l’obésité sont les facteurs principaux de près de 40% des cancers.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES