• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance santé

Santé : une diminution d'environ 1 milliard pour les remboursements

Publié par le

L’an dernier, les dépenses en santé remboursées, que cela soit par une mutuelle, par l’assurance ou autre, ont été inférieures d’environ 1 milliard € par rapport aux années précédentes. Les remboursements en médicaments ont connu une énorme baisse.

Des dépenses de moins en moins importantes

En 2012, le déficit des établissements publics a été plus important que prévu. Cela ne vient pas du secteur santé, car les dépenses de la Sécurité sociale ont baissé d’environ 1 milliard d’euros, comparées à ce qui avait été prévu par la loi de « financement de la sécurité sociale » pour 2012. 

Cela pourrait bien être un record, mais il s’inscrit dans la tendance qui dure depuis 2010. En effet, cela fait trois ans que les dépenses sont moins élevées que le but fixé par la loi. Pour 2011, elles étaient inférieures de 800 millions d’euros par rapport aux prévisions. Par ailleurs, la progression des dépenses en santé pour 2012 a été inférieure à 2,5%. Cela constitue la hausse la plus faible enregistrée depuis 1997.

L’efficacité des contrôles

Cette sous-consommation votée au sein du Parlement est due au fait que les soins en ville représentent presque la moitié des dépenses totales. En 2012, le remboursement des médicaments avait baissé. A la baisse des volumes vendus s’ajoute une réduction du prix ainsi qu’une augmentation des génériques qui sont vendus 60% moins chers par rapport aux médicaments de marque. Les français font aussi appel à des assurances santé

C’est la première fois, depuis 2006, que les indemnités journalières qui sont versées pour les salariés en arrêt maladie par la Sécurité sociale sont en baisse. Cela résulte d’un mode de calcul moins profitable pour les assurés. C’est également une conséquence de la crise. En effet, moins d’emploi signifie moins de salariés malades. L’assurance maladie met en avant des contrôles efficaces. On peut remarquer que d’autres postes, comme la consultation de médecins, ont légèrement progressé. L’épidémie de grippe a aussi été bénigne vers le début de 2012. Cela a fait baisser le nombre de consultations chez les généralistes.

Contrairement aux prévisions annoncées, l’année 2012 a présenté un recul de 1 milliard  d’euros pour les remboursements. Toutefois, il existe certaines dépenses, comme les soins proposés par les kinésithérapeutes libéraux ou les infirmiers, qui sont en hausse.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES