Soignants : une campagne de recrutement du gouvernement

Publié par Théophile Robert le 22/03/2022 à 09:00

La France fait face à une importante pénurie de soignants, que la crise de Covid-19 a accentuée. Pour répondre à ce problème majeur, le gouvernement français a lancé une campagne de recrutement ce lundi sur les réseaux sociaux. Coup de projecteur.

Une campagne de recrutement de soignants par le gouvernement

Ce lundi 21 mars, le gouvernement a lancé une nouvelle campagne de communication. Elle vise à encourager les Français à intégrer les métiers de la santé. Quatre professions sont plus particulièrement visées :

  • les infirmiers ;
  • les aides-soignants ;
  • les éducateurs spécialisés ;
  • les accompagnants éducatifs et sociaux.

Cette campagne est plutôt destinée aux jeunes, qui choisissent leur spécialisation en formation initiale, ainsi que les personnes en reconversion professionnelle. Son but est d'informer à propos de ces métiers « injustement considérés », mais « essentiels à notre système de santé, à notre vie ou à celle de ceux qui nous sont chers », a argumenté le ministère des Solidarités et de la Santé au travers d'un communiqué. « L'objectif est aussi de montrer la diversité de ces professions pour permettre d'envisager ces carrières et de les replacer au cœur de la société », ajoute-t-il.

Enfin, cette campagne vise aussi à mettre en lumière les passerelles avec d'autres professions, ainsi que les perspectives d'évolution et de carrière pour ces métiers de la santé.

La France peine à recruter du personnel soignant dans un contexte pandémique

Pourquoi lancer une telle campagne ? Alors que les mesures sanitaires sont peu à peu levées mais que les contaminations reprennent, le besoin en personnel soignant est plus criant que jamais. Avant la crise de Covid-19, l'hôpital public était déjà en grave crise et en manque de budget.

Mais avec cette crise sanitaire et en raison de conditions de travail très difficiles, de nombreux membres du personnel soignant ont décidé de rendre la blouse. Autre problème : une petite partie des soignants a dû renoncer à leur travail à cause de l'obligation vaccinale mise en place par le gouvernement en octobre dernier.

Ainsi, avec cette campagne, le gouvernement compte recruter 10 000 alternants dans les métiers de la santé pour la rentrée 2022, contre seulement 4 000 à l'heure actuelle. « Très estimés par les Français, indispensables à notre système de protection sociale, ces métiers "ont du sens", à la fois pour le professionnel qui l'exerce, pour la personne dont il prend soin et pour chacune et chacun d'entre nous », a tenu à rappeler le ministère de la Santé.

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance santé

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES