Surcomplémentaire : le grand « oui » des Français

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance santé > Surcomplémentaire : le grand « oui » des Français

Actualité de l'assurance

Assurance santéVoir toute son actualité

Surcomplémentaire : le grand « oui » des Français

|
Consultations : 1278
Commentaires : 0
Surcomplémentaire santé : pourquoi les Français sont favorables ?

Les Français sont enthousiastes : 78 % d’entre eux se disent favorables à l’application de l’accord national interprofessionnel (ANI) sur la sécurisation de l'emploi du 11 janvier 2013 qui souhaite généraliser la complémentaire santé à tous les salariés du secteur privé. Cet optimisme concerne aussi la surcomplémentaire, bien que cette dernière ne soit pas forcément connue ou  comprise par tous.

La surcomplémentaire, un potentiel de gestion du risque

Selon le cabinet de conseil Deloitte, l’ANI recèle un « potentiel très intéressant », mais reste pourtant méconnu par les Français.

En effet, 30 % d’entre eux ne savent pas bien ce qu’il en est et 50 % ne le connaissent pas du tout. Malgré tout, ceux qui connaissent le projet de généralisation de la complémentaire santé à tous les salariés du privé sont favorables à cette initiative.

Jean-François Poletti, associé conseil secteur santé, assurances et mutuelles chez Deloitte, explique cela par la capacité des mutuelles à savoir gérer les risques : « Non seulement les attentes vis-à-vis des assureurs en matière d’information et de services deviennent aussi importantes que les attentes en matière de remboursement, mais les Français sont en partie prêts à payer pour de nouveaux services ou pour des remboursements supplémentaires. Ceci conforte les mutuelles dans leur nouveau rôle : elles doivent désormais savoir gérer le risque santé, une mission qui va bien au-delà du simple rôle de financeur ».

La surcomplémentaire, un accueil plutôt positif

L’étude annuelle du cabinet Deloitte réalisée auprès de plus de 2 000 Français et en partenariat avec l’Ifop, démontre que 78 % d’entre eux sont optimistes vis-à-vis de l’ANI et 49 % en faveur de la surcomplémentaire.

Pour rappel, la surcomplémentaire permet aux assurés de bénéficier d’autres prestations que celles qui sont comprises dans le contrat de complémentaire santé et propose une prise en charge optimisée avec plus de choix en matière de nouveaux services.

Indiquons enfin que cette étude visait surtout à recueillir l’avis des Français sur le système de santé et relever d’éventuelles modifications à y apporter.

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS