Assurance santé

Tabac : bientôt une taxe pour lutter contre les mégots ?

Publié par le , Mis à jour le 09/10/2018 à 09:57

2 milliards de mégots sont ramassés chaque année sur les trottoirs à Paris

Le gouvernement veut en finir avec la pollution des mégots. Rien qu'à Paris, 2 milliards de mégots sont ramassés chaque année. L'État souhaite donc mettre en place le principe du « pollueur-payeur ».

60% des mégots sont jetés sur la voie publique

Le gouvernement part à la chasse aux mégots de cigarette. Brune Poirson, secrétaire d’État, auprès du ministre d’État, ministre de la Transition écologique et solidaire a reçu les industriels du tabac pour évoquer la pollution engrangée par les mégots. Les chiffres donnent le tournis :

  • 2 milliards de mégots sont ramassés chaque année sur les trottoirs à Paris.
  • 500 millions de mégots sont jetés chaque année dans les rues de Marseille.
  • 60% des mégots sont jetés sur la voie publique.

Comme l’explique Brune Poirson, le gouvernement souhaite que les professionnels du secteur « s’organisent » et surtout fassent des «propositions concrètes ». Malheureusement, le civisme des fumeurs ne suffit plus et l’État voudrait créer un partenariat pour que les fabricants « gèrent les produits qu’ils commercialisent ». En résumé, le gouvernement a voulu soumettre le principe du « pollueur-payeur ». En juin dernier, la secrétaire d’État a rappelé que les mégots constituent « le premier déchet » entrainant « d’importants coûts de collecte et de tri à la charge des contribuables ».

Un mégot de cigarette met 2 ans à se décomposer

Comme le rappel, la secrétaire d’État, ce fléau est environnemental : « On retrouve des mégots au fond de la mer, au sommet des montagnes …». Bref, pas un endroit n’est épargné par les mégots de cigarettes. Pour rappel, un mégot mettra 2 ans à se décomposer ! Brune Poirson veut faire comprendre aux cigarettiers qu'ils devraient participer financièrement. Certains professionnels du secteur préviennent déjà qu’une nouvelle taxe alourdira la fiscalité sur le tabac. Au final, ce sont les fumeurs qui mettront un peu plus la main au porte-monnaie. Des fumeurs qui verront d’ailleurs leur paquet de cigarette augmenter le 22 octobre prochain

Chez nos voisins Belges, le gouvernement souhaite lui aussi faire payer les industriels du tabac. Selon le quotidien La Libre, l’État belge va envoyer une facture de 200 000 euros aux fabricants pour compenser les dépenses effectuées pour lutter contre la pollution. 

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES