Assurance santé

Tabac : lancement d'une étude sur la cigarette électronique

Publié par le

Une étude qui durera quatre ans

La cigarette électronique est-elle vraiment efficace ? Est-elle efficace par rapport à un médicament utilisé pour un sevrage tabagique ? L’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) vient de lancer une étude sur le sujet.

AP-HP cherche au moins 850 fumeurs

Au lendemain du lancement du mois sans tabac, l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) vient d’annoncer le lancement d’une étude sur la cigarette électronique. Objectifs : vérifier l’efficacité de la cigarette électronique et comparer son efficacité par rapport à un médicament comme aide au sevrage tabagique. La cigarette électronique aide-t-elle réellement les fumeurs à décrocher de la cigarette ? Est-elle nocive pour la santé ? Selon les chiffres de 2016, la France compterait plus de 1,7 million de vapoteurs quotidiens. En parallèle, l'étude tentera de mesurer les risques pour les plus de 45 ans, âge à partir duquel les problèmes de santé liés au tabagisme commencent à apparaître. Pour mener cette étude, AP-HP a lancé un appel sur son site Internet. L’Assistance publique-Hôpitaux de Paris est à la recherche d’au minimum 650 personnes entre 18 et 70 ans fumant au moins 10 cigarettes par jour et souhaitant arrêter de fumer. Les volontaires seront suivis pendant 6 mois après l’arrêt du tabac dans 12 centres partenaires de l’étude situé dans toute la France. Les résultats de l’étude sont attendus dans quatre ans.

1 million d’utilisateurs quotidiens

Il y a 6 ans, la cigarette électronique a fait son apparition en France. Aujourd’hui, on estime qu’il y a plus de 1 million d’utilisateurs quotidiens. Les boutiques spécialisées pullulent sur l’ensemble du territoire. Cependant, les conséquences sur la santé sont contestées. Selon une récente étude, la vapeur de la cigarette électronique pourrait modifier le fonctionnement des cellules à court terme. L’usage de la cigarette électronique avec nicotine pourrait entrainer de la dépendance. À cela s’ajoute, une augmentation possible de la pression artérielle suite à l’inhalation de la nicotine. À l'inverse, il est prouvé que l’utilisation unique de l’ e-cigarette réduit l’exposition à de nombreuses substances toxiques et cancérigènes. Mais permet-elle d’arrêter de fumer ? Des études ont montré que la cigarette électronique pouvait favoriser le sevrage tabagique. Reste à connaitre les conclusions de l’étude française sur ce sujet. 

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES