Assurance santé

Tabac : le vapotage moins nocif que la cigarette ?

Publié par le , Mis à jour le 03/01/2019 à 16:08

Mieux vaut vapoter que fumer selon les autorités anglaises

Le ministère de la santé anglais préconise l’utilisation de l’e-cigarette. Selon l’agence Public Health England, le vapotage est au moins 95% moins nocif que le tabagisme. En France, le sujet est toujours à l’étude.

95% moins nocif que le tabagisme

Avec le boom du marché de l’e-cigarette, de nombreuses questions se posent sur le vapotage. Est-ce moins nocif que la cigarette ? Peut-on arrêter de fumer grâce à l’e-cigarette ? Doit-on privilégier la cigarette électronique ? Le vapotage augmente-t-il les risques de cancer ? Aujourd’hui encore, toutes ces questions n’ont pas encore de réponses. Si on en croit les autorités anglaises, mieux vaut se fier au vapotage. Selon eux, l’e-cigarette serait moins agressive que la cigarette traditionnelle. Selon l’agence du ministère de la santé britannique Public Health England, le vapotage est au moins 95% moins nocif que le tabagisme. Cependant, les autorités britanniques rappellent que « cela ne signifie pas que les e-cigarettes sont sûres ». Même si le ministère de la santé anglais préconise l’utilisation de l’e-cigarette, les fumeurs semblent beaucoup plus sceptiques. Pour preuve, selon un dernier sondage relayée par Santé magazine, 44% des fumeurs anglais estiment que le vapotage est aussi dangereux que fumer.

1 million de personnes utilisent l’e-cigarette

Et qu’en est-il en France ? Pour l'instant, il n'y a pas de préconisation de la part du ministère de la santé. Pour en savoir plus sur l’e-cigarette, l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) vient de lancer une étude sur ce sujet qui reste encore mystérieux. En novembre dernier, 850 fumeurs étaient recherchés à travers le pays pour participer à cette étude. Des volontaires suivis pendant près de 6 mois par les chercheurs. On estime aujourd’hui que près d’un million de personnes utilisent quotidiennement l’e-cigarette.

D’une manière générale, le nombre de fumeurs atteint 12.2 millions en 2017 soit 1 million de personnes en moins en comparaison à l’année précédente. Une diminution sans précédent depuis une quinzaine d’années. Des résultats encourageants pour le gouvernement qui a fait de la lutte contre le tabagisme son cheval de bataille. Rappelons que d’ici 2020, le paquet de cigarettes devrait atteindre 10 euros.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES