Assurance santé

Tabagisme : la baisse stoppée en 2020, hausse chez les personnes précaires

Publié par le , Mis à jour le 27/05/2021 à 14:21

Fin de la baisse du tabagisme en France. Selon une étude de Santé publique France, les personnes précaires ont davantage fumé en 2020. Plus de trois adultes de 18 à 75 ans sur dix ont déclaré fumer occasionnellement (31,8%) et un quart quotidiennement (25,5%).

La cigarette pour gérer le stress ou surmonter les difficultés du quotidien

La crise sanitaire est-elle responsable de la reprise du tabagisme en France ? Selon une étude de Santé publique France, le nombre de fumeurs a arrêté de baisser l’année dernière. En 2020, plus de trois adultes de 18 à 75 ans sur dix ont déclaré fumer occasionnellement (31,8%) et un quart quotidiennement (25,5%).

Le nombre de fumeurs avait pourtant diminué ces derniers années. Entre 2016 et 2019, les taux sont passés de 34,5% à 30,4%. Sur la même période, la proportion des fumeurs quotidiens a reculé de 29,4% à 24%.

Santé publique France note « une augmentation » du tabagisme parmi le tiers de la population dont les revenus étaient les moins élevés » soit 33,3 % de fumeurs quotidiens contre 29,8 % en 2019.

A l’inverse, dans le tiers de la population aux revenus les plus élevés, le taux est seulement de 18%. Parmi les fumeurs quotidiens, les tentatives pour stopper la cigarettes sont en diminution. Ils sont 29,9% a avoir essayé au moins une semaine d’abstinence contre 33,4% auparavant.

« Un contexte de crise sociale en France qui a démarré à la fin de 2018 »

Mais comment expliquer cette reprise de la consommation de tabac chez les personnes les plus précaires ? L’organisme explique que fumer pourrait « gérer le stress ou pour surmonter les difficultés du quotidien, malgré le coût de plus en plus important de ce produit ».

La crise sanitaire du Covid-19 et les restrictions économiques et sociales ne semblent pas avoir eu un impact sur cette reprise du tabagisme dans le pays car cette montée a eu lieu entre janvier mars 2020 donc avant le début de la pandémie et du premier confinement.

En revanche, SPF observe qu’elle « s’inscrit dans un contexte de crise sociale en France qui a démarré à la fin de 2018, avec le mouvement des “gilets jaunes” », qui « a fortement concerné les populations de plus faible niveau socio-économique ».

Rappelons que la France dénombre 75 000 morts par an à cause du tabagisme selon une étude datant de 2019. Pour inverser cette tendance, le gouvernement a durcit sa politique en augmentant les taxes pour faire paquet le prix du paquet à plus de 10 euros.

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance santé

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

}