Assurance santé

Trop de cigarettes électroniques non conformes

Publié par le

D’après la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), 90 % des produits utilisés pour les cigarettes électroniques, également baptisées « e-cigarettes » ou « vapoteuses », ne seraient pas conformes et/ou dangereux. Explications.

Liquides : des problèmes d’étiquette

Dans une enquête récemment dévoilée, l’on apprend que la DGCCRF a recensé de « nombreuses anomalies » s’agissant de la sécurité des cigarettes électroniques.

Réalisée l’année dernière, cette enquête évoque notamment la non-conformité de 90 % des liquides prélevés. Elle alerte aussi sur les chargeurs.

En ce qui concerne les recharges de liquide utilisées par les amateurs d’e-cigarettes, l’organisme évoque de « nombreuses anomalies d'étiquetage ». Plus préoccupant, elle dénonce la non-conformité et/ou la dangerosité de ces produits.

Des chargeurs dangereux

Pour ce qui est des chargeurs, quatorze modèles ont été analysés, treize ont été considérés comme « non conformes » et neuf comme « dangereux ». En cause, des risques de choc électrique dus à un « défaut d’isolation ».

Très concrètement, la DGCCRF dit avoir réalisé « plus de 1 300 saisies de produits » en raison de leur non-conformité et de leur dangerosité. « Plus de 56 000 retraits et/ou rappels de la commercialisation » ont également été effectués.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES