• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance santé

Un étiquetage nutritionnel à 5 couleurs bientôt adopté

Publié par le

Le gouvernement lance une nouvelle étiquette

Un code couleur simple, élaboré pour guider les consommateurs. L’étiquetage « nutri-score » arrive en rayon pour informer sur la qualité nutritionnelle des produits alimentaires. Cette initiative est encouragée par la ministre de la Santé, Agnès Buzyn afin de lutter contre la malbouffe ou encore l'obésité.

Le gouvernement présente "nutri-score" 

Depuis le 31 octobre, les industriels sont invités à ajouter sur l’emballage de leurs produits alimentaires un étiquetage simple, composé de 5 lettres ayant chacune une couleur attitrée. En présence du ministre de l’Agriculture Stéphane Travert et du secrétaire d’Etat à l’Economie, Benjamin Griveaux, la ministre de la santé Agnès Buzyn a présenté ce dispositif recommandé pour les produits agroalimentaires. « Nutri-score » doit informer sur la qualité nutritionnelle des produits grâce à une notation allant de A à D.

 

 Le gouvernement lance "nutri-score"

 

Un dispositif validé par l'ANIA

Ce code couleur a été élaboré par le Plan national nutrition santé (PNNS) évoqué lors de loi Santé de 2016. Il doit répondre à 3 objectifs selon Agnès Buzyn : « Renseigner le consommateur sur la qualité globale des aliments, inciter les industriels à améliorer la qualité de leurs aliments en les reformulant, et faciliter le conseil nutritionnel pour les cadres de santé ». Ce dispositif a été salué par l’Association national des industries agroalimentaires (ANIA) qui a pris la décision de soutenir l’étiquetage en accompagnant les entreprises dans cette démarche.  

Des réticences de la part de certains industriels

Malgré cela, certains craignent que les distributeurs ou groupes agroalimentaires ne jouent pas le jeu. Pour le moment ils ne sont pas légion à s’être porté volontaire. Les distributeurs Intermarché, Leclerc et Auchan se sont engagés à l’utiliser. Les groupes Danone, Mc Cain et Fleury Michon ont également décidé d’étiqueter leurs produits du label « nutri-score ». La ministre de la Santé mise en effet sur une adoption volontaire de la part des industriels. Elle pense néanmoins que ces derniers vont subir des pressions de la part des consommateurs afin qu’ils adoptent  cet étiquetage. Les groupes ou distributeurs ont encore le temps de se laisser convaincre. Alors que Fleury Michon promet que 100% de ses produits soient étiquetés avant fin 2018, le groupe Auchan a annoncé qu’ils atteindraient ce chiffre d’ici à 2019. 

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES